Ce que Nikola Jokic n’aime pas d’être le MVP de la NBA

Il y en a très peu qui obtiennent la gloire d’être MVP de la saison en NBA. Juste une poignée. L’année dernière il l’a eu Nikola Jokic grâce à sa saison extraordinaire avec les Denver Nuggets. Le Serbe, dans une récente interview avec Mike Sniger pour le Denver Post, a avoué qu’il y a quelque chose qu’il n’aime pas du tout et qui est une conséquence directe d’avoir été choisi le joueur le plus précieux de la campagne 2020/21 :

« Ce n’est pas amusant d’être célèbre. »

Il ne fait aucun doute que Jokic est l’un des personnages les plus curieux de la NBA actuelle. Ce n’est pas un type du genre. Tout ce qu’il fait lui vient naturellement. Sa façon de jouer, comme l’a décrit son coéquipier Michael Porter dans une récente interview avec JJ Redick à la retraite, fait partie de sa personnalité, elle va avec lui. Il coule à vous pour ainsi dire. C’est un type particulier, qui n’aime pas la célébrité, il n’aime pas attirer l’attention. Il aime faire son truc. On a appris récemment qu’il allait être papa et qu’il avait gagné beaucoup d’argent avec ses chevaux dans différentes courses. C’est Jokic…

Un MVP historique

Même s’il n’en a pas envie, Jokic est célèbre et il le sera pendant (au moins) quelques années. Il vient d’être le premier centre à obtenir le MVP après Shaqulle O’Neal en 2000 avec une moyenne de 26,4 points, 10,8 rebonds et 8,2 passes décisives. Presque rien…

Share