« Cela montre comment chacun est »

29/07/2021 à 17h30 CEST

Max Verstappen est revenu sur l’accusation contre Lewis Hamilton pour ce qui s’est passé à Silverstone. Alors que Red Bull se bat dans les bureaux de la FIA à la veille du GP de Hongrie appelant à « la main lourde » contre le Britannique pour sa manœuvre dans la courbe de Copse, qui a provoqué l’accident de son rival, Max a insisté sur son critique de Mercedes.

« Je me suis battu dur, je me suis défendu dur, mais je n’étais pas agressif. Si j’avais été agressif, je l’aurais coincé contre le mur », a souligné Verstappen lors de la conférence de presse hongroise. « J’ai laissé de la place à Lewis et j’ai ouvert pour prendre le virage. Il est venu à l’intérieur et a essayé de faire le virage à la même vitesse que moi et sous un angle où il allait me frapper. J’étais à l’extérieur, j’ai ouvert pour la courbe et est allé contre ma voiture. On ne peut rien changer, je ne suis pas content de ce qui s’est passé, mais c’est comme ça », a-t-il ajouté.

Verstappen pense que la FIA aurait dû sanctionner Hamilton plus sévèrement, Eh bien, une pénalité de dix secondes ne suffit pas lorsque vous laissez votre principal rival hors de la course. « Je ne pense pas que la pénalité était la bonne, car vous laissez de côté votre rival le plus direct. De plus, nos voitures sont beaucoup plus rapides que les autres et nous aurions pu terminer 40-50 secondes derrière les autres dans des conditions normales. Je pense la peine, il aurait dû être plus sévère.

D’un autre côté, Max a encore une fois regretté d’avoir célébré Mercedes alors qu’il était à l’hôpital. « Je trouve ça irrespectueux. Un pilote est à l’hôpital et un autre agite son drapeau comme si de rien n’était. Une heure avant il m’avait envoyé à la protection avec un impact de 51G. En plus, ce n’est pas seulement ça, c’est la réaction de toute l’équipe. Je n’aurais jamais fait ça. Cela montre à quel point chacun est « , s’est installé.

Share