Champions féminins: équipes, format et dates

28/04/2021

Activé à 09:15 CEST

.

La UEFA a expliqué les principales nouveautés du Ligue des champions féminine pour la saison 2021/22, dont la distribution de 24 millions d’euros se distingue après la centralisation des droits audiovisuels et de mécénat o la mise en œuvre du VAR à partir des quarts de finale. Par une déclaration, l’UEFA a fait remarquer que le renouvellement de la compétition féminine dans les clubs garantit “un avenir plus durable” pour la discipline.

“Le nouveau modèle, introduit pour la saison 2021/22 et approuvé par le Comité exécutif de l’UEFA la semaine dernière, verra la plus grande compétition de clubs féminins du monde redistribuer 24 millions d’euros au football féminin à travers l’Europe, plus de quatre fois plus que le chiffre actuel” , a-t-il souligné.

Cette augmentation significative, rappelle l’instance dirigeante du football européen, “C’est le résultat de la refonte de la” Ligue des champions féminine “par l’UEFA, qui comprend la centralisation des droits de sponsoring et des médias avec les droits de la phase de groupes.”

“Outre les revenus générés par cette décision, le nouveau modèle de distribution financière comprendra également la toute première subvention croisée de l’UEFA provenant des compétitions interclubs masculines de l’UEFA pour soutenir le football féminin et les investissements de l’UEFA.”

L’instance dirigeante du football européen s’est également engagée à redistribuer 23% du total de 24 millions d’euros disponibles sous forme de paiements de solidarité aux clubs non participants de chacune des principales ligues nationales européennes représentées dans la compétition. Ces paiements doivent être réinvestis dans le développement du football interclubs féminin.

«L’annonce d’aujourd’hui représente un pas de géant pour le football. Le nouveau modèle de distribution financière de la compétition renforcera l’ensemble du football féminin professionnel en Europe “, a déclaré le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin.

Les équipes qui joueront dans la nouvelle phase de groupes recevront un minimum de 400 000 euros, au moins cinq fois plus que les sommes versées aux équipes qui atteignent la phase équivalente – les huitièmes de finale – dans la compétition en cours. Le gagnant pourrait gagner jusqu’à 1,4 million d’euros de prix, en fonction de vos résultats tout au long de la compétition.

Les paiements de solidarité distribués aux clubs non participants, quant à eux, seront calculés sur la base des clubs les plus performants représentant leurs ligues nationales respectives en Ligue des champions.

“Plus un club progresse, plus les paiements de solidarité alloués aux clubs qui concourent dans leur ligue nationale sont importants”, a souligné l’UEFA. La nouvelle réglementation protégera également le bien-être des joueuses qui sont mères.

L’UEFA a également annoncé qu’elle dévoilera le 16 mai “une nouvelle marque et le premier hymne officiel qui refléteront l’avenir radieux de la compétition”.