Charles Leclerc espérait faire un “ bien meilleur travail ” au Portugal

Charles Leclerc a estimé qu’il aurait pu faire un «bien meilleur travail» pendant le week-end du Grand Prix du Portugal malgré sa sixième place – deux places de plus que ce qu’il avait commencé.

Le pilote Ferrari avait qualifié ses performances qualificatives de «vraiment incohérentes» en décrochant la 8e place sur la grille, trois positions derrière son coéquipier Carlos Sainz.

Mais dans la course, c’est Leclerc du duo qui est sorti vainqueur, principalement parce que Sainz a payé pour avoir à démarrer sur les pneus tendres et faire un arrêt au stand relativement précoce pour les médiums, pour finir 11e.

Les pneus ont également été un problème pour Leclerc, en particulier les médiums sur lesquels il avait débuté, même si le pilote monégasque n’était pas non plus satisfait de sa propre performance sur les trois jours à Portimao.

Quand Sky F1 lui a dit qu’il avait profité du départ sur les pneus moyens, Leclerc a déclaré: «Désolé de vous décevoir, mais j’ai l’impression d’avoir fait un très mauvais choix aujourd’hui.

Montrez votre soutien à Charles Leclerc avec sa collection officielle de marchandises sur la boutique de Formule 1

«Je pense que nous avons pris la bonne décision de rouler sur les pneus durs, mais les médiums pour nous – seulement pour nous – nous avons eu beaucoup de mal, que ce soit Carlos ou moi-même.

«Moi dans le premier relais et Carlos dans le deuxième relais, nous avons eu beaucoup de grain sur les pneus moyens tout de suite et nous avons eu beaucoup de mal sur ce composé. Je n’ai aucune explication. Sur le papier, cela semblait être un très bon choix. Mais nous avons beaucoup lutté.

«Ensuite, si je regarde tout le week-end, je n’ai pas fait un excellent travail en tant que pilote. Que ce soit lors des essais libres, des qualifications, je n’ai pas extrait le maximum de la voiture parce que j’étais très incohérent; aujourd’hui, j’ai fait du bon travail et je pense qu’à partir de la huitième, nous ne pouvions pas faire beaucoup mieux.

«Mais en regardant tout le week-end, j’aurais pu faire un bien meilleur travail.

«Avec le vent, ça a été très difficile tout le week-end, surtout avec ces voitures, les points de freinage changent et je n’ai jamais vraiment trouvé de bonnes références. En course, j’ai trouvé mon rythme, mais j’ai hâte de retrouver des conditions «normales» et une piste «normale» pour être meilleur.

Plusieurs équipes ont suggéré que Portimao, avec son tracé de montagnes russes, ses vents forts et son asphalte à faible adhérence, offrait des défis différents de l’habituel et Leclerc était d’accord – bien qu’il reste encouragé par les résultats généralement améliorés de Ferrari cette année.

«C’est encourageant pour toute l’équipe», a-t-il déclaré. «Nous avions beaucoup de mal l’année dernière, nous avons fait un pas en avant cette année et nous devons aussi garder à l’esprit que Portimao est une piste assez étrange.

«L’année dernière, nous avons été beaucoup plus rapides [there] que dans les autres courses et nous ne savions pas pourquoi. Alors attendons Barcelone et voyons où nous recommencer.

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1 et aimez notre page Facebook