Charles Leclerc ne s’est pas “ inscrit pour la cinquième place ”, veut le premier

À sept points de la troisième place du classement, Charles Leclerc est satisfait des progrès de Ferrari mais dit qu’il en veut plus.

Après la saison torride de l’année dernière, Ferrari a rebondi cette année, affrontant McLaren dans la course pour la troisième place du championnat des constructeurs.

Mais comme le dit Ralf Schumacher, applaudir Ferrari pour sa course à la troisième place montre à quel point la Scuderia «est tombée».

Leclerc lui-même dit qu’il n’est pas satisfait des résultats car il est en Formule 1 pour gagner, pas pour se battre pour la troisième.

«Non», a-t-il déclaré à Code Sport à propos de sa P5 au championnat des pilotes. «J’espère toujours faire mieux.

«Il est vrai que, de façon réaliste, si l’on se réfère à la pré-saison, c’est le mieux que l’on puisse espérer après une année 2020 très compliquée. Nous avons fait beaucoup de progrès, nous sommes sur la bonne voie. Nous travaillons bien. C’est positif.

«Mais je ne pense pas que j’aurais signé pour la cinquième place. J’aurais peut-être signé pour la première place du championnat, oui! Même quand je commence une saison qui me semble compliquée, je crois toujours qu’il faut gagner.

«Mais encore une fois, la saison a été positive jusqu’à présent. Nous avons toujours maximisé le potentiel de la voiture, ce qui est la chose la plus importante dans une année comme celle-ci alors que nous sommes encore un peu en dessous de nos attentes, car nous essayons de rattraper le retard que nous avons perdu après 2019. le processus.”

Montrez votre soutien à Charles Leclerc avec sa collection officielle de marchandises sur la boutique de Formule 1

Leclerc estime que les gains de Ferrari en 2021 sont en partie le résultat des chantiers difficiles qui ont été réalisés la saison dernière lorsqu’il est devenu évident pour l’écurie italienne que leur SF1000 et son bloc moteur étaient terriblement décalés.

«Je pense que c’est clairement la façon dont nous avons travaillé tout au long de l’année dernière», a-t-il expliqué. «La première partie de 2020 a été compliquée car nous avons dû accepter que nous avions fait un pas en arrière et ce n’est jamais facile. Ensuite, nous avons commencé à très bien travailler, de manière constructive.

«Nous avons immédiatement vu de petits progrès, même s’il est compliqué de faire des miracles. D’autant qu’il y avait des restrictions techniques entre 2020 et 2021, nous ne pouvions donc pas faire ce que nous voulions avec la voiture. Mais nous avons bien travaillé. Aujourd’hui, nous le montrons sur la piste.

«Je me répète peut-être, mais ce n’est clairement pas là où nous voulons rester. Nous voulons nous battre pour les victoires. Pour cela, il reste encore beaucoup de travail à faire. Mais nous travaillons dans la bonne direction.

«Il n’y a pas une fonctionnalité qui s’est améliorée beaucoup plus que les autres. C’est vraiment un ensemble complet de la voiture, que ce soit le moteur ou l’aéro et le châssis. Nous venons de faire un pas en avant dans la bonne direction sur ces trois éléments, donc nous sommes plus compétitifs cette année que l’an dernier, tant en qualifications qu’en course.

Quant à ce qui sépare Ferrari, avec 60 points au tableau, de Mercedes, leader du championnat, qui compte 141 points, Leclerc dit que cette dernière a globalement un meilleur package.

Il a admis: «Honnêtement, ils ont plus de puissance et une meilleure voiture dans l’ensemble. Nous avons fait une voiture assez équilibrée cette année en ce sens que, que ce soit le moteur ou l’aéro, nous ne sommes pas beaucoup plus forts dans un domaine que dans l’autre, ce qui était le cas en 2019.

«Nous devons vraiment faire des progrès tant sur le moteur que sur l’aéro pour 2022. Toutes les équipes sont concentrées sur ce changement de règle qui sera très important. Par rapport à la Mercedes, c’est vraiment un package global. Nous devons travailler sur le moteur, l’aéro et le châssis. Ensuite, nous réussirons à atteindre leur niveau.

«Nous savons sur quoi nous devons travailler. Nous y mettons tous nos efforts pour essayer de rattraper le retard. »

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1 et aimez notre page Facebook