in

Charles Leclerc : “Retour à la réalité” à Bakou pour Ferrari

Charles Leclerc a rapidement surmonté son chagrin en pole position du Grand Prix de Monaco – mais dit que ce sera “de retour à la réalité” à Bakou.

Le pilote Ferrari a créé un choc en signant le meilleur temps des qualifications pour sa course à domicile il y a deux semaines, dépassant Mercedes et Red Bull.

Mais alors qu’il tentait d’aller encore plus vite alors qu’il ne restait que quelques secondes au chrono en Q3, le joueur de 23 ans a commis une erreur dans la section Piscine et s’est écrasé contre la barrière.

Des 24 heures anxieuses se sont ensuivies avant que Ferrari ne décide qu’une nouvelle boîte de vitesses, ce qui aurait entraîné une baisse de la grille, n’était pas nécessaire, mais Leclerc n’a toujours pas pu prendre le départ car il a signalé un problème lors du tour d’installation et a été forcé de sortir avec un arbre de transmission cassé. .

Devant son public, et avec une tribune dressée en son honneur, le Monégasque était effondré, d’autant qu’il dispose désormais d’un DNS à rajouter aux trois abandons qu’il possédait auparavant dans les rues de la Principauté, n’ayant jamais atteint le damier. drapeau.

Et avec la Ferrari SF21 bien mieux adaptée aux circuits avec beaucoup de virages à basse vitesse, bien plus que Bakou avec sa longue ligne droite, Leclerc n’envisage pas de donner autant de soucis aux rivaux du Championnat du Monde cette fois.

F1 TV offre aux lecteurs de PlanetF1 10% de réduction sur leurs abonnements Access et Pro ! Cliquez ici et utilisez le code PLANETF10 à la caisse*

*l’offre expire le dimanche 6 juin à minuit

“C’est beaucoup plus à grande vitesse, beaucoup plus de lignes droites, donc malheureusement, nous aurons plus de difficultés et ce sera de retour à la réalité ici, je pense”, a déclaré Leclerc à Sky F1, en parlant du circuit urbain du Grand Prix d’Azerbaïdjan. .

« Ce sera beaucoup plus similaire en termes de compétitivité à ce que nous avons vu avant Monaco, qui était un peu ponctuel.

“Mais c’est une piste que j’aime vraiment piloter et je pense que nous devons être réalistes – ne pas viser à nous battre pour la pole car cela n’arrivera pas ce week-end, juste pour essayer de maximiser nos points.”

Leclerc a fait preuve de courage immédiatement après avoir été exclu de la course à Monaco, jouant son rôle dans la rencontre des dignitaires et même rejoignant la foule lors de la cérémonie du podium après que son coéquipier Carlos Sainz ait terminé deuxième.

Il dit qu’il ne lui a pas fallu plus de 48 heures pour surmonter l’angoisse.

« Il y avait pas mal de points positifs mais je ne peux évidemment pas oublier la déception du dimanche, qui était le moment le plus important du week-end. Mais c’est comme ça », a déclaré Leclerc.

« Il ne m’a pas fallu si longtemps pour m’en remettre. Le lundi ou le mardi, j’avais fini. C’est toujours très difficile sur le moment, mais je regarderai toujours vers l’avant très rapidement.

Suivez-nous sur Twitter @Planète_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !

Le père d’Aguero jette de l’ombre sur Pep et révèle les pourparlers d’Arsenal

Support et hub Satechi pour iPad avec 6 ports, design pliable