Charles Leclerc s’est coûté P4 en demandant « trop ​​d’aile »

Charles Leclerc a regretté sa demande de plus d’aile à Zandvoort, estimant que la décision lui a refusé la 4e place sur la grille.

Avec l’abandon de Sergio Perez de Red Bull en Q1, cela a laissé une place en deuxième ligne à gagner.

Ferrari avait semblé solide tout au long des essais avant le Grand Prix des Pays-Bas et était de sérieux prétendants pour cette place P4.

Finalement, Leclerc a été devancé par l’AlphaTauri de Pierre Gasly. C’était une situation qui, selon lui, aurait pu être évitée.

« Oui, c’était possible », a-t-il déclaré à Sky Italia lorsqu’on lui a demandé si la deuxième rangée avait été une possibilité.

« C’est dommage, j’ai demandé peut-être un peu trop d’aile lors du dernier run en Q3. Parce que lors du premier run en Q3, j’ai ressenti un peu de sous-virage, mais j’ai dû opter pour un sous-virage lors du dernier run car nous avons un peu perdu l’arrière [of the car].

« Notamment au virage 10, là j’ai beaucoup perdu le dos [of the car]. Cela m’a coûté, à mon avis, les centièmes pour la quatrième place. C’est donc dommage, mais de toute façon demain avec un bon départ nous pourrons rivaliser avec ceux qui nous attendent.

Il y a quelques craintes quant aux possibilités de dépassement autour de cette piste étroite de Zandvoort, mais comme la Formule 3 l’a démontré, la banque en particulier au virage 3 a ouvert des opportunités avec des pilotes prenant des lignes différentes.

Et lors du Grand Prix des Pays-Bas, Leclerc s’attend à ce que les pilotes trouvent de nouvelles voies dans les virages relevés par rapport aux qualifications.

«Pour moi, les banques sont vraiment intéressantes parce que ce sont des lignes qu’on ne voit nulle part ailleurs», a déclaré Leclerc.

« Donc, dans tous les essais libres, nous avons essayé différentes lignes pour voir laquelle était la meilleure. Au final, on l’a trouvé pour les qualifications.

« Et demain pour la course, les lignes seront à nouveau différentes pour dépasser. »

Habillez-vous aux couleurs de Ferrari via la boutique officielle de Formule 1

Carlos Sainz partagera la troisième ligne avec son coéquipier Leclerc après les qualifications P6, et après une lourde chute samedi en FP3, il était juste reconnaissant à ses mécaniciens d’avoir préparé son SF21 pour les qualifications.

« Le fait que nous ayons participé aux qualifications, c’est uniquement grâce à tous les mécaniciens qui ont fait un travail incroyable », a-t-il déclaré.

« Je ne sais pas comment ils ont fait ça honnêtement, parce que la voiture n’était pas arrivée 20, 25 minutes après la séance. Il restait une heure et demie pour se préparer à sortir.

« Je ne sais pas comment ils ont fait ça. Ils ont réussi à le réparer et à faire deux runs en Q1 qui m’ont permis de gagner en confiance.

« Et à partir de là, le point de tension, de pression, était très élevé en Q1 mais au final nous avons réussi à le faire et je les remercie car c’était incroyable à regarder. »

Reportage supplémentaire de Luca Brambilla

Share