Chicago souffre du retour des «  Big Three  » de Brooklyn

Les Big Three des Nets se sont retrouvés ce samedi à Brooklyn après un peu plus de deux mois sans y être. Et ils l’ont fait avec la victoire, contre certains Chicago Bulls (105-91 déjà éliminés de la course pour les playoffs, et a un rythme différent. Des trois, le seul en liberté était Kyrie Irving. Le meneur a tiré jusqu’à 22 points en 30 minutes sur le terrain. Tandis que Durant a échoué: 12 points avec un mauvais 4/17 dans les buts sur le terrain (1/6 en triple) dans la même période que son partenaire. Bien qu’il ait ajouté 9 rebonds et 6 passes décisives. Enfin, James Harden: en 25 minutes, il n’a fait que 5 points… Bien qu’il ait très peu tiré, seulement 4 coups pour deux convertis.

Un petit pas de plus, avec les derniers tours du titre au coin de la rue, pour un trio qui, depuis l’arrivée de Harden de Houston en janvier, n’a pu se rencontrer que huit fois, dont quatre en partant. La dernière fois qu’ils se sont joints, c’était le 13 février contre les Los Angeles Clippers.

Quand ils sortent dans les cinq premiers, le bonheur est plein à Brooklyn: 4 sur 4. Et toujours au-dessus de 100 points. Pas mal pour l’un des grands candidats (mais le principal) à conquérir le ring. Son solde total est de 6-2. Peu de matchs ensemble ont empêché les Nets de chérir la deuxième place de la Conférence Est: cela en vaut la peine avec une victoire contre Cleveland ou une défaite à Milwaukee.

Les Nets n’avaient pas grand-chose à craindre pour la victoire. Seul le début difficile des Bulls les a fait hésiter de quelque manière que ce soit. Mais, sur Irving, le premier quart était déjà à égalité (28-29) pour donner un bon coup dans le second avec un partiel de 33-22. Là, Chicago est tombée. Même les 24 points de Patrick Williams n’ont pas été utilisés pour faire tourner un match qui suivait une ligne droite: chaque fois que la franchise de l’Illinois tentait de s’attaquer au tableau de bord, Brooklyn a répondu brusquement.

Share