in

Chris Billam-Smith, nouveau champion d’Europe des croiseurs. Bois surpris Xu

Xu-Bois

Dario Pérez
@ Ringsider2020

Brentwood a accueilli ce soir le premier volet du Fight Camp de cet été, des trois prévus dans le charmant jardin d’Eddie Hearn.

Le point culminant du gala a été le Championnat d’Europe Cruiserweight, joué par le champion, Tommy McCarthy (18-3, 9 KO), et Chris Billam Smith (13-1, 10 KO) en statut de prétendant. De plus, le titre Commonwealth de la catégorie, détenu par Billam-Smith et le trône britannique, vacant jusqu’à aujourd’hui, étaient en jeu. McCarthy a mis son adversaire en difficulté au premier tour avec un crochet de la main tordue au visage, mais cela s’est produit dans les derniers instants, et Billam-Smith a résisté courageusement.

Les rounds suivants étaient alternés, en particulier un cinquième chapitre dans lequel les deux ont échangé du cuir avec un grand danger, et Billam-Smith a blessé McCarthy au sixième, bien qu’ils aient atteint le milieu du combat avec McCarthy légèrement au-dessus. Billam-Smith a réussi à décrocher des tirs extrêmement durs dans une courbe au huitième tour, ce que le champion d’Europe a concédé sans sourciller; le concours a été égalisé. Les manches du championnat se sont poursuivies dans la même veine, finissant un peu mieux, à notre avis, le prétendant européen. 115-114 pour McCarthy, 115-114 pour Billam-Smith et 116-112 pour ce dernier étaient les scores. Chris Billam-Smith est le nouveau, et à notre avis mérité, champion d’Europe cruiserweight.

poids plume chinois Xu peut (18-3, 3 KO) a risqué la ceinture WBA “régulière” contre le local Bois de Leigh (25-2, 15 KO). Wood, le champion britannique de la catégorie, a dominé un Xu qui n’a pas suffisamment travaillé pour battre à domicile au Royaume-Uni. Chaque tour semblait voir une certaine supériorité de Wood face à un Oriental qui ne contestait pas outre mesure la victoire de la société organisatrice, ce qui provoquait, par accumulation, une très nette infériorité de Xu au dernier tour, devant son dilemme entre aller chercher tous ou mourir sur le rivage. Wood remporte une belle victoire qui lui donne un faux championnat du monde, mais un vrai prestige.

De même, dans la catégorie des super-welters et dix tours, Anthony Fowler (15-1, 12 KO) le Teuton expérimenté a été mesuré Rico Muller (28-4-1, 19 KO). Fowler a dominé le combat de bout en bout contre un Allemand coriace, remportant par TKO au huitième round. L’arbitre a laissé Müller recevoir une punition, sans se laisser décourager, avec le consentement du corner, dans une autre performance d’arbitrage regrettable au Royaume-Uni. Pour en revenir au sport, Matchroom a ensuite annoncé le prochain défi de Fowler, contre Liam Smith le 9 octobre.

Dans les super-moyens et aussi dix chapitres, le Turc Avni Yildirim (21-4, 12 KO) une nouvelle fois déçu, en l’occurrence contre les Anglais Jack Cullen (20-2-1, 9 KO). Il était totalement dominé par le Britannique, qui utilisait le jab régulièrement et efficacement. Les cartons ne laissaient aucun doute en faveur d’un ascendant Cullen, qui pourrait bientôt prétendre au titre européen dans la catégorie : 100-90, 98-92 et 97-93.

Au milieu du gala, Matchroom a de nouveau inclus Campbell Hatton (3-0, 0 KO) contre un rival de tir, le Polonais Jakub Laskowski (4-5-1, 2 KO). Le fils du grand Ricky Hatton a une nouvelle fois montré qu’il était très tendre pour ces grands événements, et s’est imposé 40-36 aux points face à un adversaire bien inférieur.

Emma Stone envisage de poursuivre Disney en tant que Scarlett Johansson

L’Espagne veut une session plénière contre les rebelles slovènes