Christijan Albers : Red Bull prend des décisions plus vite que Mercedes

Christijan Albers pense que son ancienne équipe Red Bull est capable de prendre des décisions clés en course plus rapidement que ses rivaux Mercedes.

Au Grand Prix de Russie, la pluie a créé un week-end divertissant, avec une grille mélangée ouvrant la voie à une course chaotique lorsque la pluie a fait son apparition tardive.

Au moment où Lewis Hamilton de Mercedes se rapprochait du leader Lando Norris, une forte averse a forcé les pilotes et leurs équipes à prendre une décision : sont-ils passés aux intermédiaires ou ont-ils risqué l’espoir d’atteindre le drapeau à damier en slicks ?

Il s’est avéré que cette pluie était l’occasion idéale pour Red Bull, avec un passage rapide aux inters pour Max Verstappen le préparant à terminer P2, le cas parfait de limitation des dégâts contre le rival du titre et vainqueur de la course Hamilton, après avoir commencé depuis le arrière.

Et Albers pense que Red Bull a toujours montré qu’il pouvait réagir et prendre des décisions plus rapidement que Mercedes.

« Vous voyez souvent Mercedes être un peu lent dans ses décisions et Red Bull être plus au top », a-t-il déclaré sur le podcast de Formule 1 de De Telegraaf.

« Apparemment, en ce qui concerne la stratégie de Red Bull au mur des stands, ils ont quelqu’un qui fait vraiment attention à la situation et ils ont une meilleure équipe en place par rapport à Mercedes.

« C’était un plus pour Max cette course. Vous avez également vu quand Lewis est arrivé au Parc Fermé, vous l’avez vu tout le temps regarder à côté de lui comme « qui est à côté de moi ». À un moment donné, Max se tenait là et ce n’était évidemment pas génial.

La marchandise Red Bull est disponible à l’achat dès maintenant via la boutique officielle de la Formule 1

Hamilton et Verstappen ont tous deux commencé hors de position en Russie depuis respectivement P4 et P20, bien qu’aucun des deux n’ait réellement fait une bonne escapade sur la ligne.

Pour Hamilton, il s’agissait de se diriger vers un écart qui n’était pas là, ce qui lui a fait perdre de l’élan jusqu’au virage 2 alors qu’il a sauté, tandis qu’Albers pense que le mauvais départ de Verstappen est peut-être dû à des restrictions de temps.

Étant le dernier pilote à rejoindre sa grille de départ après le tour de formation, Verstappen a eu beaucoup moins de temps que d’habitude pour régler ses procédures de départ.

« Ils ont tous les deux eu un très mauvais départ aussi, comme Lewis Hamilton, qui a eu un très mauvais départ, mais Max aussi », a déclaré Albers.

« Peut-être que c’était parce que Max était le dernier sur la grille, toute la procédure de mise en première vitesse et de réglage de l’électronique pour obtenir ce départ idéal, vous n’avez presque pas le temps pour ça.

« C’est vraiment assez fou, tu n’es pas du tout habitué à ça quand tu rejoins à l’arrière et que tu arrives sur la grille. Normalement, quelqu’un attend juste une demi-minute ou vingt, trente secondes. Ce qui, pour un conducteur, dure près de cinq minutes.

«Maintenant, il rejoint à l’arrière et c’est immédiatement le départ, donc vous pouvez voir qu’il a pas mal perdu là-bas. Ensuite, vous voyez Lewis aussi être très prudent, parce que ces gars à l’avant n’ont rien à perdre. Je pense qu’ils ont tous les deux bien fait.

Verdict PlanetF1

Share