Chucky lance une série sur Star + et défend les droits des trans

Chucky lance une série sur Star + et défend les droits des trans

Chucky lance une série sur Star + et défend les droits des trans

La poupée diabolique Chucky a récemment sorti un nouveau série au sein de la plate-forme de et défend droits trans, quelque chose qui a assez surpris ses fans, en plus d’en faire une tendance dans les réseaux.

Oui, il peut s’agir d’un tueur en série, cependant, il y a des priorités quand il s’agit de respecter l’identité des autres, surtout de se souvenir de quelqu’un qui lui est si proche, son enfant.

Il ne fait aucun doute que Chucky est l’un des personnages les plus emblématiques du monde des slashers, c’est un assassin en série qui, grâce à un sortilège, ressuscite à l’intérieur d’une tendre poupée et cherche constamment des enfants à posséder leur corps et redevenir un humain .

Et bien que son objectif ne soit jamais atteint, il entraîne en traînant un nombre infini de victimes qui passent sur son chemin.

Au fil du temps, Charles Lee Ray, de son vrai nom, se rend compte qu’être à l’intérieur du corps d’un jouet a ses avantages, et il en profite.

Sans aucun doute, en tant qu’enfants, nous pensons tous au moins une fois à quel point il serait amusant que nos jouets prennent vie pour pouvoir jouer, cependant, cette poupée en particulier change cette perspective.

Depuis le premier film sorti en 1988, Chucky, la poupée du diable de Tom Holland, a établi une ligne directrice importante dans le cinéma de t3rr0r, et il est devenu clair qu’il n’a pas de date d’expiration, car au fil des ans, il continue d’être un succès dans la saison d’Halloween.

Comme vous vous en souvenez peut-être, le film a eu plusieurs suites, allant jusqu’en 2017 avec Cult of Chucky de Don Mancini, qui a été presque aussi bien reçu que le premier.

Puis en 2019, un redémarrage a été effectué avec l’intention d’essayer de renouveler le personnage, cependant, malgré des critiques plus ou moins bonnes, la réponse du public a clairement indiqué que les classiques ne meurent jamais et qu’il vaut mieux les respecter, c’est pour ça bonne raison pour laquelle ils feraient mieux de revenir à l’original mais maintenant au format série.

La semaine dernière, Chucky a fait sa première officielle via la chaîne Syfy et la plate-forme Hulu, et on s’attend à ce qu’il arrive bientôt sur Star Plus, cependant, les premiers épisodes ont été très bien reçus et parmi les commentaires, il a été souligné qu’il est la preuve claire que dans sa simplicité se trouve le divertissement.

En fait, avec seulement quelques minutes d’être vu, il a été salué comme l’une des meilleures séries t3rr0r jamais réalisées.

C’est ainsi qu’au cours de ce week-end le programme est devenu un sujet de conversation en raison d’une scène particulière où la poupée a une conversation avec le protagoniste.

Dans cette scène, la poupée est assise devant Jake et ils commencent à parler de ce que signifie être trans.

CLIQUEZ ICI POUR VOIR LA SCÈNE.

Chucky partage une phrase qui est particulière, puisqu’il dit « Je ne suis pas un monstre », et bien que nous sachions que c’est le cas, il veut dire qu’il n’est pas là pour juger de l’identité des autres.

C’est alors qu’il se souvient de Glen, de The Son of Chucky sorti en 2004, car comme vous vous en souvenez peut-être, son fils a un conflit d’identité et à un moment donné il s’habille et se maquille comme sa mère.

Sans aucun doute, ce moment est devenu quelque chose d’épique, car parmi les commentaires, il a souligné qu’il s’agit d’une meilleure représentation LGBT + que ce qui a été fait dans Loki, où le personnage confirme qu’il est bisexuel.

De plus, pour de nombreuses personnes et notamment les fans de l’histoire, la référence à ce film était passionnante, confirmant également que le fils de Chucky est bien un personnage canonique.

Le premier épisode de la série s’est également démarqué par toutes les références qu’il y avait vers les premiers films.

Share