Classement de puissance LEC 2021 après la deuxième semaine de division estivale

Il y a eu quelques surprises, mais par rapport à la première semaine, les matchs de la deuxième semaine se sont déroulés comme prévu.

Après la deuxième semaine de championnat d’Europe de la Ligue, la compétition commence à ressembler à ce qu’elle est censée ressembler selon les saisons précédentes. G2 est de retour au sommet, Misfits a été battu et SK n’a toujours pas gagné de match, bien qu’ils se soient rapprochés.

10. SK Gaming (-3)

Alors que SK Gaming a frôlé la victoire à deux reprises lors du premier week-end et a presque réussi à battre le FC Schalke 04 vendredi, il n’a encore que des défaites à son actif. Erik « Treatz » Wessén et co. a réussi à prendre l’avantage dans le match contre Schalke et l’a tenu pendant 25 bonnes minutes. Mais finalement, ils ont perdu les derniers combats en équipe, ont perdu le Baron et ont dû regarder leur Nexus exploser.

Dans leur match contre Vitality, ils se sont simplement fait rouler dessus. L’équipe réformée a battu SK en 22 minutes tout en prenant chaque objectif sur la carte. SK Gaming n’a pas grand-chose à faire pour eux et les séries éliminatoires sont probablement hors de question. Bien qu’ils obtiennent un nouveau soutien ce week-end, alors que le joueur de l’académie Philipp « Lilipp » Englert rejoint la formation tandis que Jesse « Jesiz » Le revient à l’entraîneur, nous ne pensons pas que cela fera trop de différence.

9. FC Schalke 04 (+1)

Schalke a fait un bon retour contre SK Gaming, remportant le match après avoir perdu 2,5k d’or pendant la majeure partie du match. Ils avaient l’air mieux que le premier week-end, avec une belle performance d’Ilias « NUCLEARINT » Bizriken, qui a remporté 7/0/7 en tant que Ryze contre SK.

Cependant, Schalke a réussi à perdre contre MAD Lions malgré une légère avance et la meilleure composition d’échelle actuellement dans le jeu. Schalke a essayé d’utiliser Kog’Maw – Lulu avec une touche, car au lieu de Dino « LIMIT » Tot, Sergen « BrokenBlade » Celik a joué Lulu dans la voie du haut. Mais Matus « Neon » Jakubcik n’a pas joué à la version assez cassée de Tank’Maw, optant plutôt pour un chemin critique plus standard. Cela signifiait que MAD Lions avait plus de facilité avec lui et a finalement battu Schalke après 32 minutes.

8. Excel Esports (+1)

Excel Esports s’est vraiment présenté lors de la deuxième semaine du LEC, car ils ont réussi à battre les champions du printemps MAD Lions. Daniel « dan » Hockley a réalisé une performance exceptionnelle sur Xin Zhao contre les Lions, tandis qu’Erlend « nukeduck » Holm a finalement joué un mage de contrôle, la classe de champion pour laquelle il est connu. Avec MAD jouant faible pour eux-mêmes et Excel augmentant leur jeu, ils ont clôturé le match en 38 minutes, ce qui est l’un des matchs les plus longs de l’été.

Joueur pro LoL Erlend "nukeduck" Våtevik se tient debout avec un maillot Excel Esports et son gamertag orange devant lui.

Cependant, ils n’ont pas réussi à battre Fnatic, bien qu’il ait fallu 40 minutes à Gabriel « Bwipo » Rau et à son équipe pour enfin percer la défense d’Excel. Néanmoins, Excel Esports doit encore travailler sur ses plans de match, car sa seule vraie condition de victoire est de jouer à l’échelle – qui peut être facilement exploitée, comme nous l’avons vu au printemps.

7. Vitalité de l’équipe (0)

La nouvelle super-équipe d’Europe est tombée dans les mêmes erreurs que la semaine dernière. Leur plan de match est le suivant : ils commencent des combats, et quand ils les perdent, ils forcent à nouveau les combats. Rincez et répétez. Sauf quand ils gagnent des combats, ils reculent juste quand ils devraient pousser leur avantage.

Le talent est certainement là pour Team Vitality, mais battre SK Gaming dans un rouleau compresseur d’un match puis perdre contre Fnatic tout en perdant 16 victoires et 13k d’or n’est pas le moyen pour l’équipe de faire des séries éliminatoires. Nous espérons que Vitality pourra prendre de meilleures décisions cruciales dans le jeu, car nous pensons certainement qu’ils ont ce qu’il faut pour être une grande équipe.

6. Astralis (-1)

Après une excellente performance lors de la première semaine de LEC, Astralis est allé 0-2 lors de la deuxième semaine. Alors que beaucoup disent qu’ils seront à la dernière place à la fin de la scission, nous pensons que c’est loin d’être ce qui va se passer. Ils ont réussi à affronter le roi d’Europe, G2 Esports, menant même en or pendant cinq bonnes minutes. La partie supérieure de l’équipe a eu de bonnes performances, et sans le choix discutable de Karthus sur la voie du bas de Jesper « Jeskla » Strömberg, nous pensons qu’Astralis aurait pu gagner, ou du moins s’en rapprocher.

Ils ont également joué contre Misfits Gaming, où ils ont eu une performance beaucoup plus faible. Ce n’était cependant pas une surprise puisque Misfits s’annonce comme une équipe de premier plan dans la ligue. Ils avaient des adversaires assez coriaces le week-end dernier, mais cela ne signifie pas qu’ils devraient perdre leurs deux matchs. Astralis est certainement capable de s’améliorer, mais ils ont un certain nombre de choses à travailler.

5. Fnatic (+1)

Fnatic a réalisé un week-end parfait dans la dernière manche du LEC. Ils ont battu Vitality avec une performance monstrueuse absolue d’Elias « Upset » Lipp, qui a réussi 14/1/8 sur Kalista. La Lance de la vengeance correspond certainement au style de jeu de la voie du bas de Fnatic, puisque Zdravets « Hylissang » Iliev Galabov est connu comme l’un des soutiens les plus agressifs de la Ligue. Associez cela à l’ADC le plus oppressant du jeu et boum, profite.

Le joueur pro LoL Elias

Kalista a si bien travaillé pour Fnatic qu’ils l’ont également choisi contre Excel Esports. Alors que Upset « seulement » est allé 4/2/9, Fnatic a également réussi à battre Excel. La chose à retenir des matchs à côté de la domination Kalista d’Upset est très simple : Bwipo est un bon jungler, et Jakob « YamatoCannon » Mebdi a pris une excellente décision en le mettant là-bas.

4. Lions fous (-1)

Les champions du printemps, qui ont également assez bien joué dans le Mid-Season Invitational, ont eu une performance assez médiocre ce week-end. Ils ont battu Schalke 04 après un match qui a duré jusqu’aux quatre dernières minutes, et ils ont perdu contre Excel, qu’ils ont battu deux fois au printemps. Alors qu’Excel est certainement meilleur dans cette division, les MAD Lions sont censés être la meilleure équipe de la LEC.

Ils semblent un peu épuisés par MSI, en particulier Irfan « Armut » Tükek. Le top laner turc a eu des matchs calmes contre Excel et Schalke, ce qui est inhabituel de la part du joueur dont les ults de Gnar et Wukong ont sauvé MAD à plusieurs reprises lors du Spring Split, même en finale contre Rogue. Espérons qu’ils puissent retrouver leur avantage dans les semaines à venir.

3. Voleur (-1)

Rogue a réussi à battre Misfits Gaming lors de leur premier match de la semaine, bien que de justesse. Ils ont surpris le public (et les Misfits) avec un médiator Fiddlesticks dans la jungle, que Kacper « Inspired » Sloma a très bien piloté, terminant avec 8/2/9. Bien que Rogue ait eu une avance en or dans la majorité du match, environ 35 minutes, Misfits a pris l’avantage et a menacé de prendre le contrôle du match. Cependant, Rogue a écourté son retour, mettant fin au match deux minutes plus tard.

Rogue a de nouveau essayé les Sticks contre G2 Esports, mais Inspired n’a pas pu faire grand-chose contre l’équipe la plus titrée du LEC. Alors que Steven « Hans sama » Liv a très bien joué et qu’Andrei « Odoamne » Pascu a adopté la composition du combat en équipe avec son choix signature de Kennen, G2 a très bien joué et a repris le match après 30 minutes. Odo a effectué quelques engagements pour son équipe et a eu un très bon jeu autour du Baron, mais lorsque G2 a pu le voir venir, Kennen n’a pas été très utile car il a été supprimé instantanément.

2. Jeu inadapté (-1)

Les inadaptés sont toujours forts et Vincent « Vetheo » Berrié est toujours l’un des meilleurs joueurs prometteurs de la ligue, mais leurs faiblesses commencent à se faire sentir. Ils doivent améliorer leur macro-jeu et leur prise de décision en milieu de partie et ils devraient devenir une équipe de premier plan du LEC.

Les équipes de niveau inférieur ne sont pas un problème, comme elles l’ont montré lors de leur match contre Astralis, elles ne devraient donc pas perdre de matchs lorsqu’elles n’en ont pas « besoin », mais contre les meilleures équipes de la ligue, elles ont encore beaucoup à améliorer. . Ils sont un peu comme Vitality dans un sens : le talent est là, il leur suffit d’affiner leur plan de match. Bien sûr, Vitality a des problèmes bien plus importants que Misfits, comme le montre leur classement.

1. G2 Esports (+1)

La liste 2021 G2 Esports LEC de Wunder, Jankos, Caps, Rekkles et Mikyx se tient avec leurs noms et rôles au-dessus de leurs têtes.

Les rois reviennent au sommet après un week-end parfait, battant Astralis et Rogue. Battre Astralis n’est pas une grande surprise, la surprise est que la nouvelle équipe de la LEC a si bien résisté face à G2. Martin « Rekkles » Larsson a très bien joué, il ne s’agissait pas d’eux de lancer le match, il s’agissait d’Astralis trouvant de bons combats et de bons objectifs dans la première moitié du match. Mais après que Tristana de Rekkles ait pris le relais, le match était à peu près terminé.

Contre Rogue, G2 a joué à peu près même jusqu’à la marque des 30 minutes. Ils ont rendu la vie très difficile à Inspired et ont fait un excellent travail contre les flancs Kennen d’Odoamne. Cependant, Rogue a quand même donné du fil à retordre à G2 en défendant son Nexus pendant près de 40 minutes. Mais G2 reste l’une des meilleures équipes d’Europe.

LEC Week 3 coup d’envoi de ce vendredi à 18h CET avec le match entre Excel Esports et Misfits Gaming !

Le classement de puissance LEC 2021 après la deuxième semaine de division estivale est apparu en premier sur Esports News Network | ESTNN.

Share