Clippers et Mavericks perdent et se retrouveront en «  playoffs  »

La NBA a pris fin quand il s’agit de la phase régulière de la saison 2020/21 et il y a une confrontation intéressante qui en est venue et qui, précisément à cause du roman, jouira d’un intérêt particulier. Les Clippers sont tombés à la quatrième place et affronteront, dans des circonstances similaires à celles de l’an dernier dans la bulle de Floride, les Mavericks, qui ont terminé cinquième de la Conférence Ouest. Ce duel a été vu au premier tour des Playoffs 2020, avec un moment mémorable de Doncic avec une cheville à moitié cassée et quelques piques avec Harrell et Morris qui ont laissé des comptes exceptionnels.

« Nous savons que Luka est la tête du serpent. Cela va être un défi difficile. Nous devons le mettre dans différentes situations. Nous ne pouvons pas le laisser se sentir à l’aise et nous devons le déstabiliser autant que possible », dit L’entraîneur des Clippers, Tyronn Lue, à propos de la confrontation à venir avec Doncic.

Dans le cas des Mavericks, la surprise a été relative. Non pas à cause des chances de victoire contre les Timberwolves, une équipe qui a terminé la saison en force même si elle n’avait plus d’options, mais parce qu’elle n’en avait pas besoin pour accéder à la série pour le Ring. Le triple match nul avec les Blazers et les Lakers continue de le favoriser. Alors au Minnesota, allez-y doucement. Doncic n’a joué que 21 minutes. Le Slovène a contribué 18 points, 6 rebonds et 6 passes, étant le meilleur aux côtés de Kristaps Porzingis (18 en 26 minutes). La perte de Maxi Kleber, se remettant d’un malaise au tendon d’Achille, a fait que le Letton jouera peut-être plus que prévu d’un match qui, après tout, n’allait ni ne venait. Plus si possible après avoir vu comment ils sont sortis sur le terrain. Un énorme partiel des locaux au premier trimestre a mis les choses en place et ils n’ont pas bougé jusqu’à la fin. Ce 38-22, avec la recrue Anthony Edwards (30) aussi lâche que d’habitude, était une blessure ouverte. Carlisle a présenté Jalen Brunson, celui qui joue souvent le rôle de directeur de jeu lorsque Luka Doncic n’est pas sur le terrain, et a même testé un peu le jeune Australien Josh Green. Les Wolves, déchaînés en attaque et avec le couple Towns / Russell à 23 points chacun, n’ont ralenti qu’au quatrième quart, lorsque les Texans ont déjà hissé le drapeau blanc. Les Espagnols Ricky et Juancho ont terminé la campagne en tant que remplaçants et avec 2 points à leur actif.

Share