Comment devenir un investisseur en capital-risque a aidé ce vétéran de la startup de Seattle à changer de vie

Kirby Winfield et sa fille Kate. (Photo avec l’aimable autorisation de Winfield)

En ce qui concerne les startups, Kirby Winfield a vu les hauts et il a vu les bas.

Le Seattleite de longue date a passé près de 20 ans à divers postes de direction dans quatre sociétés – deux qui sont devenues publiques (Go2Net, Marchex) et deux qui ont été acquises (AdXpose, Dwellable).

Les sorties méritaient d’être célébrées. Mais passer par la sonnerie de démarrage a eu des conséquences néfastes sur la vie de Winfield. Il était en surpoids et avait un prédiabète. Il n’a jamais vu sa famille.

« Le tout était un gâchis absolu », a déclaré Winfield.

Son antidote ? Plonger dans le monde du capital-risque.

Winfield est le partenaire général fondateur d’Ascend.vc, une entreprise basée à Seattle qui investit dans les startups technologiques du nord-ouest du Pacifique à leur tout début. Ascend a discrètement réalisé plus de 40 investissements au cours des deux dernières années, soutenant des entreprises à croissance rapide telles que Fabric, Crowd Cow et d’autres.

Le chemin de Winfield vers le capital-risque a commencé après que la start-up de location de vacances Dwellable a été vendue à HomeAway pour 18 millions de dollars en 2015. Il savait que quelque chose devait changer avec son style de vie.

Alors il est devenu en bonne santé. Et il s’est rendu compte que faire un autre plongeon dans une startup en tant que fondateur ou premier employé n’était pas dans les cartes.

« J’ai dû me regarder attentivement et vraiment réfléchir à ce que j’aimais et à ce que j’étais bon », a-t-il déclaré. « Il s’est avéré que ce pour quoi j’étais assez bon, c’était de choisir les bonnes équipes, les bons moments et les bons marchés sur lesquels parier. »

L’équipe de direction de Dwellable : Nathan Kriege, Adam Doppelt et Kirby Winfield.

Cette thèse a fait ses preuves lorsque Winfield s’est essayé à l’investissement providentiel. Puis il a fait un pari plus important : qu’il y avait de la place pour une autre société de capital-risque axée sur les startups en phase de démarrage dans le nord-ouest du Pacifique.

En 2019, Winfield a levé 15 millions de dollars pour le premier fonds d’Ascend. Les commanditaires comprennent des dirigeants techniques tels que le fondateur de DocuSign, Court Lorenzini; Todd Dunlap, PDG d’OfferUp ; le fondateur de RealSelf, Tom Seery ; Oren Etzioni, PDG d’AI2 ; et plein d’autres.

Ascend a soutenu un certain nombre de startups de Seattle, notamment le marché de la viande Crowd Cow, le fournisseur de logiciels de commerce électronique Fabric et le marché immobilier Keepe. Il se concentre sur les entreprises de quatre secteurs : e-commerce, marketplace, software-as-a-service et AI/ML.

Le pitch de Winfield aux fondateurs : expérience et empathie.

En relation: La scène des startups de Seattle grésille avec un financement record, une augmentation des embauches, 12 licornes

« J’ai fait toutes les erreurs du livre en tant que leader que vous pourriez faire », a déclaré Winfield à .. « Quand j’ai examiné cet ensemble de travaux, la meilleure utilisation de celui-ci allait être d’aider les fondateurs à essayer de réussir. »

Les fondateurs disent qu’ils apprécient d’avoir quelqu’un qui a été à leur place.

« L’empathie de Kirby pour nous en tant que fondateurs se traduit par des conseils opportuns sur tous les fronts, et lorsqu’une introduction est nécessaire, Kirby est souvent la toute première personne à qui nous nous adressons », a déclaré Elena Zhizhimontova, PDG de Spiral.

Bryce Bennett, co-fondateur et PDG de la startup Solo de l’économie des concerts, a qualifié Winfield de « véritable partenaire dans le parcours ambigu de la fondation d’une startup financée par le capital-risque ».

Winfield a utilisé sa plate-forme pour fournir des ressources aux fondateurs, comme le « Seattle Startup Toolkit ». Il veut qu’Ascend soit un « tissu conjonctif ».

« J’ai vu beaucoup de fondateurs avoir du mal à se connecter avec les investisseurs », a déclaré Winfield. « Ce n’est pas un problème dans la Silicon Valley. »

Seattle fait toujours pâle figure par rapport à la Bay Area et à New York en ce qui concerne les dollars de capital-risque locaux disponibles pour les startups. Mais il existe un certain nombre de nouvelles entreprises en démarrage telles que Ascend, Flying Fish, FUSE, Pioneer Square Labs et d’autres qui tentent de capitaliser sur un écosystème en pleine croissance qui grésille ces derniers temps avec un financement record, plusieurs nouvelles licornes, etc. offres d’emploi.

Il existe également des entreprises de longue date de la région de Seattle telles que Madrona Venture Group, Voyager Capital et Founders’ Co-op qui ont levé des fonds au cours des dernières années.

Pourtant, Winfield semble s’être taillé sa propre niche dans la ville d’émeraude.

« Nous sommes toujours dans la deuxième manche en tant qu’écosystème », a-t-il déclaré. « Si vous pouvez commencer à déployer du capital et à construire une marque dans cet écosystème à ce stade de son développement, vous allez construire un héritage et vous allez rapporter beaucoup d’argent à vos commanditaires. »

Ascend participe actuellement à la dernière cohorte d’Oper8r, un nouveau programme d’accélération pour les gestionnaires de fonds émergents.

Share