Comment Diana Ross a fait taire les sceptiques

Comme souvent auparavant, Motown s’est hissé au premier rang du Billboard Hot 100 pour la semaine du 19 septembre 1970. Ce graphique montrait « La guerre » d’Edwin Starr ayant terminé son règne de trois semaines par Diana Ross, marquant son premier palmarès en solo et commençant sa propre course de trois semaines avec « Ain’t No Mountain High Enough ».

La carrière solo de Ross après son départ les Suprêmes n’avait, étonnamment, pas eu le début le plus propice, lorsque son premier single en son propre nom, « Reach Out And Touch (Somebody’s Hand) » de Nick Ashford et Valerie Simpson, a culminé à la 20e place du palmarès pop. Au Royaume-Uni, il n’a fait que le n ° 33.

Pour aggraver les choses, le premier single des Supremes sans Diana, « Up The Ladder To The Roof », avait fait bien mieux, culminant à la 10e place. Tout cela a semblé ébranler la confiance de Diana. Dans certains de ses premiers concerts en solo, elle disait au public : « Bonsoir à tous et bienvenue au spectacle « Voyons si Diana Ross peut le faire par elle-même ».

Puis, en juillet 1970, Motown a sorti sa reprise d’une autre chanson d’Ashford & Simpson qui avait été un succès trois ans plus tôt pour Marvin Gaye et Tammi Terrell. La chanteuse elle-même a été plutôt surprise par la suggestion des auteurs d’une reprise de « Ain’t No Mountain High Enough », mais l’a acceptée. Puis Berry Gordy a insisté sur le fait qu’il ne le sortirait pas en single à moins que les producteurs ne déplacent le refrain vers l’avant, ce qu’Ashford & Simpson a catégoriquement refusé. Ce sont les programmeurs de radio qui ont pris la coupe, de son premier album éponyme et ont commencé à le jouer, qui ont créé le succès.

Écoutez la liste de lecture Diana Ross Best Of de uDiscover Music.

Le remake de Ross a vraiment fait sienne la chanson et a ensuite reçu une nomination aux Grammy Awards pour la meilleure performance vocale contemporaine, où il a perdu face à « I’ll Never Fall In Love Again » de Dionne Warwick. Tout de même, la chanson a vraiment allumé le feu sous la célébrité de Ross à part entière et est devenue la première de pas moins de cinq têtes de liste pop solo, plus une sixième avec Lionel Richie sur « Amour sans fin ».

Achetez ou diffusez « Ain’t No Mountain High Enough » sur l’album Diana Ross.

Share