Comment Jenson Button a “ blessé mentalement ” Lewis Hamilton en tant que coéquipier de McLaren

Jenson Button a révélé sa façon de travailler chez McLaren qui a «blessé mentalement» Lewis Hamilton à certains moments de son temps en tant que coéquipiers.

Button a rejoint Hamilton chez McLaren en 2010, la paire étant les deux plus récents champions du monde à l’époque, créant ce qui a été surnommé une “ super équipe ” entièrement britannique.

Ayant vécu la vie en tant que coéquipier de Hamilton, qui a récemment été nommé dans le top 10 des athlètes les mieux payés de Forbes au monde, et du double champion du monde Fernando Alonso, la question s’est inévitablement posée de savoir comment les deux se comparaient l’autre sur les côtés opposés du garage.

“Lewis était un champion du monde quand nous étions coéquipiers et aussi assez jeunes”, a déclaré Button à Sky F1. «Il était beaucoup moins expérimenté que Fernando Alonso à l’époque.

«Fernando était un vieux renard rusé. Il savait exactement ce qu’il fallait faire pour gagner. Il avait la vitesse mais il comprenait aussi la stratégie et il savait ce qu’il avait à faire avec les ingénieurs pour les mettre de son côté.

«Lewis était simple, super rapide et pouvait vraiment conduire tout ce que vous lui donniez. Ils étaient très différents les uns des autres, mais je pense que le Lewis est maintenant très différent de l’époque. Il a l’expérience.

«À l’époque, il roulait à plat chaque tour, et maintenant il comprend ce qu’il doit faire pour tirer le meilleur parti de la voiture de A à B.»

Découvrez toutes les dernières marchandises Lewis Hamilton sur la boutique officielle de Formule 1

Button a réussi à battre Hamilton au cours de leurs trois saisons ensemble en tant que coéquipiers, le Champion du Monde 2009 et Nico Rosberg étant les seuls coéquipiers à battre le 98 fois vainqueur de la course sur une année entière.

Alors que Rosberg jouait à des jeux d’esprit avec Hamilton afin de remporter son championnat du monde en 2016, Button dit qu’il a abordé les choses d’une manière différente.

«Je ne sais pas comment jouer à des jeux d’esprit avec lui. L’important pour moi était d’avoir une équipe derrière moi », a raisonné Button.

«Je saute dans une voiture et si elle ne convient pas à mon style, cela ne fonctionne tout simplement pas pour moi. Je ne fais pas partie de ces pilotes. J’ai besoin d’une voiture développée autour de moi et du soutien de l’équipe autour de moi pour la développer dans ma direction.

«C’est ce que j’ai fait et cela a fonctionné pour moi. Je pense que cela a un peu blessé mentalement Lewis à certains moments de notre temps ensemble, mais quand Lewis a probablement un problème ou un mauvais week-end maintenant, il partira, y réfléchira et reviendra. C’est juste son travail.

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1, aimez notre page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram!