Course : Hamilton remporte la 100e place lors d’un passionnant GP de Russie

Lewis Hamilton a été obligé de travailler pour sa 100e victoire en Grand Prix, prenant le drapeau à damier alors que la pluie tombait au GP de Russie avec Max Verstappen P2.

Un jour où il semblait que le poleman Lando Norris remporterait sa première victoire en Grand Prix, la pluie dans les dix derniers tours a provoqué le chaos, Norris pariant de rester à l’écart et Hamilton s’opposant.

L’appel du mur des stands Mercedes a porté ses fruits, Hamilton prenant la tête alors que Norris a de nouveau glissé hors de la piste. Hamilton a couru vers la victoire, 53 secondes devant Verstappen.

Bien que le pilote Red Bull ait commencé P20, il était septième lorsque la pluie est tombée et son premier arrêt pour les inters l’a vu prendre la deuxième place ce jour-là. L’écart entre les deux est maintenant de deux points en faveur de Hamilton.

Carlos Sainz a terminé troisième.

Vérifiez tous les derniers vêtements d’équipe 2021 via la boutique officielle de Formule 1

Lando Norris, Carlos Sainz, George Russell occupaient les trois premières places sur la grille, avec l’espoir du championnat Lewis Hamilton P4 et Max Verstappen P20. Norris a pris un bon départ mais lorsque le remorquage est entré en vigueur, Russell s’est arrêté aux côtés de Sainz, puis Sainz a devancé Norris pour prendre la tête devant le pilote McLaren.

Russell est resté troisième alors que Daniel Ricciardo a combattu Lewis Hamilton, le Britannique a également été submergé par Lance Stroll avec Fernando Alonso, malgré le virage en ligne droite, prenant également position sur le pilote Mercedes. Fin du tour 1 c’était Sainz, Norris, Russell, Stroll, Ricciardo, Alonso et Hamilton. Verstappen était P17.

Hamilton n’a fait qu’une bouchée d’Alonso, jusqu’à la sixième place, Verstappen a pris la 15e place à Nikita Mazepin pour s’asseoir juste derrière Valtteri Bottas, qui a eu un changement de moteur tactique qui, selon la rumeur, a été fait pour tenter de retarder la récupération de Verstappen.

Avec cinq voitures à moteur Mercedes dans le top six, Russell a commencé à laisser tomber l’arrière de Norris alors que le pilote McLaren restait avec Sainz, avec Stroll, Ricciardo et Hamilton formant un train derrière la Williams alors que Sergio Perez était P7 devant Alonso, Esteban Ocon et Kimi Raikkonen. Perez et Alonso les deux seuls dans le top dix sur le dur Pirelli.

Verstappen était jusqu’à P14 au tour 6 après avoir dégagé Bottas, trop facile à l’intérieur à la fin de la ligne droite arrière. Il a dépassé Pierre Gasly deux tours plus tard, puis Charles Leclerc – ce dernier a failli finir dans la barrière alors que le pilote Ferrari faisait un mouvement sur Sebastian Vettel en même temps et touchait presque l’aileron avant de Verstappen. Vettel était son prochain objectif, P11 pour le pilote Red Bull au 13e tour.

De retour à l’avant, Norris a rattrapé l’arrière de la Ferrari de Sainz, l’Espagnol s’étant fait dire « plus 3 » plus tôt qu’il conduisait plus prudemment qu’il ne le souhaitait probablement. « Je dois commencer à pousser, je pense », a déclaré Sainz alors que Norris jetait un coup d’œil. Un deuxième pop a vu Sainz faire une grande démonstration de conduite défensive alors qu’il tenait la ligne dans les virages 2-3 et le tenait à l’écart au virage 4. Norris est tombé, disant à McLaren que son avant gauche était presque « complètement parti »… puis a attaqué pour le plomb dans la ligne droite arrière, en le prenant avec l’aide du DRS. « Je l’ai! »

Stroll a été le premier des dix premiers, en fait le premier de tous les pilotes, à passer au stand, s’arrêtant au 12e tour pour l’undercut, et sortant en plein air. Russell était dans deux tours plus tard et est sorti derrière Stroll. Sainz s’est dirigé ensuite, l’écart avec Stroll s’est réduit à une seconde. Alors que de plus en plus de pilotes entraient dans les stands, Verstappen était à la sixième place et à seulement huit secondes de Hamilton, Ricciardo aidant en gardant le pilote Mercedes derrière lui.

Norris a mené jusqu’à la mi-parcours alors que les fans du circuit de Sotchi ont été témoins du calme avant la tempête – au sens propre et au sens figuré avec de la pluie à l’horizon. Il a étendu son avance sur Ricciardo à 13 secondes, Hamilton est resté derrière l’Australien, qui menait un train comprenant Perez, Alonso et Verstappen. Mercedes a dit à Hamilton: « Préparez-vous à le saper. » Mais c’est Ricciardo qui a esquivé, un arrêt lent lui a coûté du temps et des positions.

Hamilton est resté dehors pendant que Verstappen s’est plaint qu’il « ne peut pas faire tourner la voiture ». Red Bull lui a dit qu’il n’y avait pas d’écart pour le libérer et qu’il ne pouvait que courir après Alonso tandis que Hamilton, avec de l’air clair devant lui, commençait à s’éloigner – l’écart entre les deux passant de quatre à six secondes en deux. tours. Un blocage de Hamilton l’a vu s’arrêter au 27e tour, Verstappen également. Hards pour Hamilton, médiums pour Verstappen. Hamilton P9, Verstappen P12. Et Norris a toujours mené, on lui a dit de donner « un rythme à 100 % » avec son arrêt au stand imminent. Un arrêt rapide au 29e tour et il revient à la quatrième place – Perez, Alonso, Leclerc doivent encore s’arrêter.

Avec des pneus neufs sur sa W12, Hamilton remonte rapidement à la cinquième place, Toto Wolff lui disant qu’il peut « gagner cette course ». La progression de Verstappen n’était pas aussi rapide, P10 dans le même nombre de tours. Hamilton s’est mis à traquer Norris, qui lui-même a chassé Leclerc, qui n’avait pas encore au stand, pour se hisser à la troisième place, Perez et Alonso toujours en tête. Deux tours plus tard, Hamilton a également dépassé Leclerc, qui est finalement arrivé pour son arrêt au stand suivi de Perez et Alonso. Une fois les arrêts aux stands effectués, Norris menait de trois points sur Hamilton, Sainz était P3 devant Ricciardo, Perez et Verstappen.

Il restait 13 tours alors que Hamilton se rapprochait de Norris à moins de deux secondes mais, comme Ricciardo l’a prouvé au pilote Mercedes plus tôt dans la course, rattraper est facile, pas dépasser. Le drame, cependant, n’était pas du tout terminé car les parapluies ont commencé à monter avec huit tours à faire….

La pluie devenant de plus en plus forte à chaque tour, Hamilton s’est arrêté pour les inters, Norris a décidé de miser sur les slicks. C’était une décision qu’il allait regretter, plusieurs glissades et glissades hors de la piste donnant la tête à Hamilton au 51e sur 53e tour. Avec le pilote Mercedes devant, Norris s’est arrêté, tombant à la huitième place. Derrière lui Gasly et Stroll se sont enchevêtrés, Stroll et Vettel ont fait de même et Leclerc a failli rater les barrières.

Hamilton a couru vers la victoire tandis que Verstappen, l’un des premiers à s’arrêter pour l’intermédiaire Pirellis, a profité de la pluie tardive, prenant la deuxième place bien qu’ayant commencé P2. L’avance d’Hamilton n’est donc que de deux points.

Sainz a terminé troisième devant Ricciardo, Bottas, Alonso, Raikkonen et Norris, qui risque une pénalité pour avoir coupé la ligne blanche de la voie des stands. Perez et Russell ont complété le top dix.

Résultat

1 Lewis Hamilton Mercedes
2 Max Verstappen Red Bull 53.271s
3 Carlos Sainz Ferrari 62.475s
4 Daniel Ricciardo McLaren 65.607s
5 Valtteri Bottas Mercedes 67.533s
6 Fernando Alonso Alpine 81.321s
7 Lando Norris McLaren 87.224s
8 Kimi Raikkonen Alfa Romeo Racing 88.955s
9 Sergio Perez Red Bull 90.076s
10 George Russell Williams 100.551s
11 Lance Stroll Aston Martin 106.198s
12 Sebastian Vettel Aston Martin 1 TOUR
13 Pierre Gasly Alpha Tauri 1 TOUR
14 Esteban Ocon Alpine 1 TOUR
15 Charles Leclerc Ferrari 1 TOUR
16 Antonio Giovinazzi Alfa Romeo Racing 1 TOUR
17 Yuki Tsunoda AlphaTauri 1 TOUR
18 Nikita Mazepin Haas 2 tours

N’a pas fini

Nicholas Latifi Williams tour 49
Mick Schumacher Haas 33e tour – fuite hydraulique

Share