« Course idéale avec une moto qui aurait pu monter sur le podium »

27/06/2021 à 16h35 CEST

Adrià Léon

Marc Marquez a clôturé le Grand Prix des Pays-Bas avec un méritoire septième place après avoir commencé 20e. La chute brutale de vendredi, ajoutée à celle de la Q1, a laissé Marc Márquez avec très peu d’aspirations pour la course d’aujourd’hui. Mais le pilote Repsol Honda a réussi à cailler un grand retour pour finir par être le meilleur Honda et seulement quelques dixièmes de la sixième place.

MotoGP sur DAZN disponible en direct et à la demande. Abonnez-vous et commencez votre mois gratuitement

Celui de Cervera était très satisfait après cette dernière course avant la pause. « J’ai fait la course idéale, parfaite, peut-être quelque chose de mieux si j’avais pu dépasser ‘Pecco’. J’ai fait de très bons premiers tours, puis j’ai perdu un peu en dépassant Aleix parce que je suis allé au vert, mais rien, je n’ai rien à redire Aujourd’hui. Je suis très content, nous avons eu un bon rythme, c’est un bon résultat, c’est une bonne rentrée et nous avons rempli ce qui nous était demandé. C’est la première course de cette façon en partant de la droite et ça s’est bien passé. bien «  a reconnu le vainqueur du GP d’Allemagne de la semaine dernière.

Au possible moment de tension vécu vendredi avec le spectaculaire accident du virage 9, Marc s’est montré très transparent. « Je suis réaliste, quand les choses tournent mal, je leur dis. Mais quand ils vont bien aussi. Et aujourd’hui, nous avons eu une moto pour faire des tiers. Pas pour gagner ou faire des secondes, mais troisièmes. Au début de la course je les emmenais et je suis très clair qu’aujourd’hui nous avions une moto pour monter sur le podium. C’est très positif, car quand on teste des choses et qu’elles se passent bien, il faut remercier les mécaniciens pour ça. Et plus après la chute de vendredi. Je leur ai demandé très durement qu’ils devaient réparer la transmission et ils l’ont changé du jour au lendemain. Cela m’a donné une grande confiance en moi pour tout donner et ça s’est bien passé. Je me sentais meurtri mais bien & rdquor; a commenté après avoir eu beaucoup de chance de sortir sans blessures de ce qui s’est passé il y a deux jours.

Une fois de plus, le départ a été déterminant pour le retour du sixième Champion du Monde. « Le premier tour était un total Marc Márquez. Quand j’ai vu que j’étais avec l’Espargaró, j’ai vu que ça se passait bien et puis je me suis calmé. Je ne voulais pas finir comme à Montmeló et j’ai commencé à mieux contrôler mon rythme. J’ai continué à pousser mais sans dépasser. Dans les derniers tours, j’ai suivi ‘Pecco’, mais je n’ai pas pu le dépasser. Je valais déjà la septième place & rdquor;.

Enfin, Marc Márquez a laissé quelques doutes sur sa condition physique après la blessure à l’épaule qu’il traîne depuis plus d’un an. « On ne sait pas si après la pause je serai à 100%. Ce mercredi, par exemple, j’ai appelé l’équipe car je n’étais pas sûr de pouvoir piloter à Assen. J’avais beaucoup d’irritations, ils m’ont soigné à la Clinique Mobile et je ne me sentais pas bien au début. Le samedi était encore un peu pire. Je ne sais pas quelle direction prendre, mais les vacances vont être bonnes pour moi. Reposez-vous puis reprenez l’entraînement dans mon style : moto, moto et moto. Nous voulons être plus stables en deuxième partie de saison et arrêter d’avoir des nids-de-poule. »

La n°93 de la catégorie reine du MotoGP, après le GP des Pays-Bas, a marqué dans quatre des neuf championnats du monde. Il est dixième dans le tableau des points (cinquante), juste devant son coéquipier Pol Espargaro (41) Oui Taakaki nakagami (41).

Share