Crise d’Emmanuel Macron: la France refuse AstraZeneca après une «vague de panique» | Politique | Nouvelles

Les dirigeants politiques ont averti que des centaines de doses ne sont pas utilisées depuis que des personnes souffrent de caillots sanguins après les avoir reçues. La maire de Calais, Natacha Bouchart, a mis en garde contre une «vague de panique» entourant la vaccination produite à Oxford. Elle a déclaré: «C’est plus qu’une vague de panique. Cela dure depuis une semaine et vendredi a été le coup de grâce.

«Il doit vraiment y avoir une campagne nationale pour expliquer que ce vaccin n’a pas plus de conséquences négatives que celui de Pfizer ou Moderna.»

Le Dr Thierry Mraovic, directeur d’un centre de vaccination à Gravelines, a déclaré que 600 doses du vaccin AstraZeneca avaient été renvoyées au fabricant.

Il a critiqué les restrictions de la France pour n’utiliser le magasin que chez les personnes de plus de 55 ans en raison du risque minuscule de caillots sanguins qui semblent avoir frappé les patients plus jeunes.

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a déclaré: “Nous devons prêter attention aux craintes des Français.”

Des sources proches du président Emmanuel Macron ont averti que le gouvernement s’attendait à des difficultés pour convaincre les «10 derniers pour cent» de recevoir le vaccin.

Le conseiller a déclaré: «Lorsque les derniers réticents verront leurs amis se retrouver dans des restaurants et se présenter à nouveau grâce au certificat de vaccination, ils iront se faire vacciner.»

Jusqu’à présent, la France a administré 18 doses pour 100 personnes, soit environ un tiers de ce que la Grande-Bretagne a géré.

Dans tout le pays, les infections et les hospitalisations à coronavirus continuent d’augmenter malgré le fait qu’elles soient plongées dans un troisième verrouillage national.

La semaine dernière, M. Macron a présenté ses excuses pour la lenteur de la campagne de vaccination de la France, affirmant que la troisième vague de cas l’avait contraint à prolonger les résections et à revenir sur la promesse de garder les écoles ouvertes.

En vertu de ces mesures, les gens sont autorisés à quitter leur domicile pour les loisirs, mais dans un rayon de 10 km et ne peuvent pas en rencontrer d’autres.

Les magasins non essentiels ont également reçu l’ordre de fermer leurs portes dans tout le pays.

Cela intervient alors que la nouvelle est apparue que l’UE n’a pas atteint son objectif de vaccination des groupes prioritaires du bloc.

DOIT LIRE: Le Royaume-Uni prépare une “ vengeance sur Bruxelles pour avoir joué à des jeux stupides ”

Le continent étant en proie à une troisième vague d’infections, l’UE devrait atteindre encore plus d’objectifs de vaccination dans les mois à venir.

Des estimations officielles divulguées suggèrent que seulement 55 pour cent de la population de l’UE aura reçu un coup d’ici la fin du mois de juin.

La France devrait atteindre cet objectif, selon un document diplomatique diffusé dans les capitales de l’UE.

Le bloc espère avoir offert un coup à 70 pour cent de sa population adulte d’ici la mi-septembre.