Critique de bande dessinée – Transformers # 28 ⋆ .

]]>]]>

Ricky Church passe en revue Transformers # 28…

Après un peu plus d’un mois de retard, le principal Transformateurs La série revient en mettant l’accent sur de nombreux personnages de soutien dans les factions Autobot et Decepticon, ainsi que sur quelques robots neutres, y compris un bot particulier qui intrigue comme d’habitude contre les deux côtés. Brian Ruckley écrit un numéro convaincant qui fait avancer l’histoire dans des domaines très intéressants alors que les personnages se réunissent de manière inattendue tandis que les illustrations d’Anna Malkova et de David Garcia Cruz sont aussi détaillées que toujours.

Plutôt que de se concentrer sur les grands joueurs comme Optimus Prime et Megatron, Ruckley utilise à la place plusieurs des personnages de soutien comme Cyclonus, Swindle et quelques autres. Fait intéressant, ces robots n’ont pas encore choisi un camp clair dans le conflit car Cyclonus est un peu un joker plus motivé par le règlement de ses griefs contre les robots qui lui ont fait du tort, qu’ils soient Autobot ou Decepticon et Swindle ne sert que le sien. l’opportunisme dans la crise, en aidant ceux qui peuvent l’aider. À l’ère du Cybertron où les factions ne sont pas aussi simples et sèches qu’elles le sont habituellement dans d’autres Transformateurs médias, Ruckley peint une image assez intrigante de la façon dont ces personnages choisissent leur camp.

Nulle part cela n’est plus intéressant que la scène de Starscream car il est informé des derniers événements par l’un de ses informateurs. Le fait qu’il ait réellement planifié son passage à tabac de Megatron et Soundwave dans le numéro précédent, leur permettant de penser qu’ils avaient pris les informations de Starscream par la force plutôt que par invitation, montre à quel point il est un intrigant et un manipulateur que la plupart de ses incarnations. . Alors que certains Cybertroniens se lancent dans un lot ou dans l’autre ou sont dans un état de confusion avec la propagande de Megatron, Starscream se contente de laisser simplement les événements se dérouler avec juste une touche de son implication car il est plus curieux de voir ce que Megatron fait avec le informations et comment les Autobots vont les contrer. La capacité de Starscream à jouer des deux côtés et sa patience pour voir lequel l’emporte avant de les soutenir pleinement est un aspect du personnage sur lequel Ruckley a fait un excellent travail.

Anna Malkova fait encore une fois un problème visuellement très excitant. Le combat entre Cyclonus et Sixshot est bien illustré, montrant à la fois le danger de Sixshot avec sa taille et ses nombreuses transformations et la compétence de Cyclonus la séquence remarquable du problème. Il convient de noter en particulier comment elle utilise la grille à neuf panneaux avec Cyclonus alors qu’il parle à son ami décédé, affichant les changements émotionnels sur son visage avec beaucoup de détails de chaque œil froncé ou baissé. Les couleurs de David Garcia Cruz sont vibrantes et ressortent de la page. Comme le travail de Malkova, ses couleurs dans le combat Cyclonus / Sixshot sont super, mais une autre séquence visuellement attrayante de sa part est l’évasion de Swindfle de prison avec ses lumières atmosphériques et ses sombres alors que sa cellule est soufflée et qu’il se fraye un chemin dans le couloir d’autres prisonniers. Leurs œuvres d’art combinées font Transformateurs # 28 une très belle question à regarder.

L’accent mis par Ruckley sur les personnages secondaires de la série fonctionne très bien pour les pousser dans des directions plus intéressantes et pour expliquer comment les deux factions en guerre deviennent ce qu’elles sont habituellement décrites. Les œuvres d’art de Malkova et Cruz sont excellentes et mettent en valeur le travail des personnages que la série utilise. Avec l’intensification de la guerre cybertronienne, Transformateurs ne perd pas de vitesse sur les fronts de son histoire, de son art ou de ses personnages.

Évaluation: 8/10

Ricky Church – Suivez-moi sur Twitter pour plus d’informations sur les films et les discussions sur les nerds.

]]>]]>

Lien source