Critiques de CD – Dark Connection Beast In Black

Pas d'image

(Explosion nucléaire)

01. Coureur de lame

02. Bella Donna

03. Autoroute vers Mars

04. Inconditionnel

05. Une nuit à Tokyo

06. Rendez-vous au clair de lune

07. Machine de vengeance

08. Nouveau monde sombre

09. Jusqu’à la dernière goutte de sang

10. Survivants brisés

11. Ma dystopie

12. Hymne de bataille

13. Ils ne se soucient pas de nous

Après son départ en 2015 de la célèbre ville d’Helsinki BÊTE DE BATAILLE, guitariste extraordinaire Anton Kabanen lancé BÊTE EN NOIR, un projet qui est tout aussi sinon plus exagéré dans sa transmission du tonnerre de heavy metal sans vergogne. Les deux premiers albums de l’unité, 2017 « Berserker » et 2019 « De l’enfer avec amour », ont été vénérés dans le monde entier par les démons du power metal, c’est le moins qu’on puisse dire. BÊTE EN NOIR est essentiellement un nom familier en Finlande où les versions susmentionnées ont toutes deux atteint le statut de platine. Face à des attentes élevées, BÊTE EN NOIR livre sa troisième sortie, « Connexion sombre ».

BÊTE EN NOIR n’a pas connu de crise en deuxième année après ses débuts impressionnants, et « Connexion sombre » répond vraiment à la ligne des hautes eaux laissée par les versions initiales. Fidèle aux fondamentaux du groupe, « Connexion sombre » regorge de riffs et de jeux de guitare absolument époustouflants, qui sont combinés à un travail vocal et des refrains profondément contagieux. « Coureur de lames » ouvre les choses avec une intro brève mais mémorable au clavier qui taquine de manière adéquate, créant un élément de tension avant que le groupe ne déchaîne un heavy metal pop et audacieux. La chanson est remplie de Yannis PapadopoulosLa voix impressionnante de , qui atteint confortablement et avec goût vers les cieux quand il est temps de libérer ce glorieux falsetto. Mais suivi de piste « Belle Donna » fait encore mieux pour représenter BÊTE EN NOIR‘s, un beau mariage de heavy metal passionné inspiré des années 80 et de musique pop cristalline.

En plus des bips indiquant une forme d’avion ou de vaisseau spatial, « L’autoroute vers Mars » commence par les déclarations apparentes d’une hôtesse de l’air faisant des annonces concernant une ville sur Mars. De telles augmentations confèrent à l’expérience musicale une qualité cinématographique. Autre part, « Hardcore », une chanson ironiquement légère, avance avec un swing proéminent. « Rendez-vous au clair de lune » se distingue par sa nature et son flux résolument plus calmes. Et tandis que le MANOWAR couverture, « Hymne de combat », est logique compte tenu du style de l’ensemble, BÊTE EN NOIR lance un joker complet sur la table avec leur MICHAEL JACKSON couverture, « Ils ne se soucient pas de nous ». Le choix de la chanson est logique compte tenu BÊTE EN NOIRl’inclinaison de la musique pop de , et le mouvement audacieux s’avère être l’une des coupes les plus fortes de l’album, ajoutant une profondeur et une dynamique considérables.

Avec « Connexion sombre », BÊTE EN NOIR a judicieusement choisi d’employer l’approche « si ce n’est pas cassé, ne le répare pas ». Maintenant qu’ils ont trois albums profonds, le groupe semble à l’aise dans sa foulée. De plus, les chansons moroses et au tempo plus lent, ainsi que les MICHAEL JACKSON couvrir, faites glisser collectivement le BÊTE en avant en tant que groupe, toujours aussi marginalement mais assez perceptible. L’album coule avec fluidité en termes de séquençage et en raison des similitudes thématiques inspirées de la science-fiction. Il y a un sentiment que BÊTE EN NOIR a le potentiel d’atteindre la poche américaine de la musique grand public. Que cela se produise ou non avec « Connexion sombre » n’a pas d’importance, cependant. En fin de compte, en termes d’art et de créativité, BÊTE EN NOIR a frappé la balle hors du parc avec l’album numéro trois.

Pour commenter une histoire ou une critique de BLABBERMOUTH.NET, vous devez être connecté à un compte personnel actif sur Facebook. Une fois connecté, vous pourrez commenter. Les commentaires ou les publications des utilisateurs ne reflètent pas le point de vue de BLABBERMOUTH.NET et BLABBERMOUTH.NET n’approuve ni ne garantit l’exactitude des commentaires des utilisateurs. Pour signaler du spam ou tout commentaire abusif, obscène, diffamatoire, raciste, homophobe ou menaçant, ou tout ce qui pourrait enfreindre les lois applicables, utilisez les liens « Signaler à Facebook » et « Marquer comme spam » qui apparaissent à côté des commentaires eux-mêmes. Pour ce faire, cliquez sur la flèche vers le bas dans le coin supérieur droit du commentaire Facebook (la flèche est invisible jusqu’à ce que vous la survoliez) et sélectionnez l’action appropriée. Vous pouvez également envoyer un e-mail à blabbermouthinbox(@)gmail.com avec les détails pertinents. BLABBERMOUTH.NET se réserve le droit de « masquer » les commentaires pouvant être considérés comme offensants, illégaux ou inappropriés et de « bannir » les utilisateurs qui violent les conditions d’utilisation du site. Les commentaires cachés apparaîtront toujours à l’utilisateur et à ses amis Facebook. Si un nouveau commentaire est publié par un utilisateur « banni » ou contient un mot sur liste noire, ce commentaire aura automatiquement une visibilité limitée (les commentaires de l’utilisateur « banni » ne seront visibles que par l’utilisateur et ses amis Facebook).

Share