in

Critiques de CD – Hell Unleashed Evile

Pas d'image

(Napalm)

01. Paralysé

02. Gore

03. Incarcéré

04. Guerre d’usure

05. Trouble

06. La chose (1982)

07. Apocalypse des zombies

08. Contrôle par le haut

09. L’enfer déchaîné

Il n’y a rien de subtil dans MAUVAISretour à l ‘action extrêmement bienvenu. Et c’est juste comme ça que nous l’aimons. Le quatuor britannique Fleming Rasmussen-produit débuts “Entrez dans la tombe” (2007) les ont rapidement établis comme une force majeure dans le renouveau du thrash metal toujours aussi légèrement cynique et dirigé par les labels qui se produisait à l’époque. Tous les deux “Nations infectées” et “Cinq dents de serpent” martelé leur supériorité à la maison et en 2013 “Le crâne” au moins semblait offrir une rafale fine et féroce de notes sur lesquelles continuer. Le départ du leader MATT DRAKE l’année dernière aurait mis un point de période bruyant à la fin de la plupart des histoires du groupe, mais le retour très bienvenu du guitariste principal talismanique OL DRAKE, après une absence de deux ans, résout ce problème instantanément, d’autant plus que ce dernier a désormais assumé également des fonctions vocales.

Au-delà de ce brassage tumultueux mais ordonné de personnel, MAUVAIS retour sonnant encore plus concentré et sans conneries qu’ils ne l’ont fait la première fois. Plusieurs nuances plus brutales que tout ce que les Britanniques ont publié auparavant, “L’enfer déchaîné” embrasse le côté le plus extrême et mortel du thrash tout en maintenant des liens incassables avec le classique, post-METALLICA classicisme qui a fait MAUVAISles premiers albums de si indéniables. Un facteur clé est que OL DRAKEla voix de sonne plus proche de Cronos ou alors Schmier qu’à son frère et ancien coéquipier du groupe, ce qui donne la batterie implacable de chansons comme ouvreur “Paralysé” et le bouillonnement “Désordre” un côté allemand exaltant, comme si MAUVAIS ont été nouvellement possédés par l’esprit du début SODOME et KREATOR, ce qui ne peut être qu’une bonne chose, comme vous le savez sans doute. Contrairement à ces influences teutoniques primitives, cependant, MAUVAIS sont plus serrés qu’un tuyau d’étron d’un chien de prairie et fermement ancrés dans la précision punitive du métal moderne.

“L’enfer déchaîné” est un album débordant de moments de précision sonore conçus pour envoyer les fans de thrash metal dans un état d’extase hystérique. Le claquement, la folie staccato et les changements de rythme soudains suffisent à faire Paul Baloffla tête tourne. En particulier, “The Thing 1982)” rend hommage à l’un des plus grands films de tous les temps à pleine peau dérangée, avant de tomber dans un groove maussade pour la première moitié d’un solo époustouflant de Canard. La seconde moitié du solo est livrée avec plus vite que-TUEUR la folie, avant encore plus d’athlétisme sur la tête d’une épingle et une finition sans issue qui devrait amener les gens avertis à sauter de leurs canapés en signe d’appréciation. Ailleurs, une reprise de ENTREPRENEUR DE POMPES FUNÈBRESde “Apocalypse des zombies” est un coup de génie espiègle, en partie dû à la nouveauté de pouvoir réellement entendre les paroles dans un ENTREPRENEUR DE POMPES FUNÈBRES chanson, mais aussi parce que – et qui savait? – c’est un morceau sublime de thrash boueux qui s’intègre parfaitement avec tout le reste ici.

Livrant sagement une brève brève de moins de 40 minutes de férocité sans fioritures en guise de déclaration de retour, MAUVAIS réapparaissent tout aussi commandants et imparables qu’ils le faisaient il y a plus de dix ans. “L’enfer déchaîné” se termine par sa chanson titre, et c’est un hymne de thrash presque parfait du 21e siècle qui déchire avec un feu et une ferveur qui augure extrêmement bien pour l’avenir de ce groupe qui renaît. Inclinez-vous encore une fois devant les thrashers.

Pour commenter une histoire ou une critique de BLABBERMOUTH.NET, vous devez être connecté à un compte personnel actif sur Facebook. Une fois connecté, vous pourrez commenter. Les commentaires ou publications des utilisateurs ne reflètent pas le point de vue de BLABBERMOUTH.NET et BLABBERMOUTH.NET n’approuve ni ne garantit l’exactitude des commentaires des utilisateurs. Pour signaler du spam ou tout commentaire abusif, obscène, diffamatoire, raciste, homophobe ou menaçant, ou tout ce qui pourrait enfreindre les lois applicables, utilisez les liens «Signaler à Facebook» et «Marquer comme spam» qui apparaissent à côté des commentaires eux-mêmes. Pour ce faire, cliquez sur la flèche vers le bas dans le coin supérieur droit du commentaire Facebook (la flèche est invisible jusqu’à ce que vous la survoliez) et sélectionnez l’action appropriée. Vous pouvez également envoyer un e-mail à blabbermouthinbox (@) gmail.com avec les détails pertinents. BLABBERMOUTH.NET se réserve le droit de «cacher» les commentaires qui pourraient être considérés comme offensants, illégaux ou inappropriés et de «bannir» les utilisateurs qui enfreignent les conditions d’utilisation du site. Les commentaires masqués apparaîtront toujours à l’utilisateur et aux amis Facebook de l’utilisateur. Si un nouveau commentaire est publié par un utilisateur “banni” ou contient un mot sur la liste noire, ce commentaire aura automatiquement une visibilité limitée (les commentaires de l’utilisateur “banni” ne seront visibles que par l’utilisateur et les amis Facebook de l’utilisateur).

Tom Cruise soutient sa mission: Impossible 7 Rant, révèle son état d’esprit

Emily Blunt répond enfin aux rumeurs sur le redémarrage de “ Fantastic Four ” de Marvel – .