Critiques de CD – Heresy Ii: End Of A Legend Paradox

Pas d'image

(AFM)

01. Échapper à l’incendie

02. Montagnes et grottes

03. Les visiteurs

04. Enfants d’une vierge

05. Voyage dans la peur

06. Enterrer un trésor

07. Une réunion d’esprits

08. Vœux sacerdotaux

09. Complot impie

10. Un homme de chagrin (prologue)

11. Un homme de chagrin

12. Le grand déni

13. Fin d’une légende

14. Merciless Onslaught (couverture de Metal Church)

Éternellement négligé et criminellement sous-estimé, PARADOXE sont un groupe de thrash metal d’une rare distinction, avec l’un des catalogues les plus cohérents du moment. Les purs et durs du thrash seront presque certainement familiers avec le séminal des années 1990 « Hérésie »: une œuvre conceptuelle imposante et exploratoire consacrée à l’histoire de la croisade des Albigeois, dans laquelle le pape Innocent III s’est lancé dans une campagne vicieuse de persécution religieuse au 13ème siècle. PARADOXE n’étaient jamais susceptibles de défier les Big Four pour leur poids commercial, mais « Hérésie » reste un joyau étincelant dans le canon du thrash metal. Trois décennies plus tard, nous avons une suite, et c’est un colosse absolu. 75 minutes de profondeur et encore plus écrasantes que celles de 2016 tout aussi excellentes « Pangea », « Hérésie II : Fin d’une légende » est le genre de déclaration audacieuse et aventureuse que les fans attendent depuis longtemps de l’équipage allemand.

Ignorant le fait que PARADOXE ont toujours été aussi bons, le huitième album du groupe est important et opportun ; arrivant pendant la période la plus riche du thrash metal dans la mémoire récente et sonnant tout à fait autoritaire du début à la fin. Ouverture épique « Échapper à l’incendie » et les furieux « Montagnes Et Grottes » peut suffire à convaincre la plupart des gens de maintenir le cap, car les deux regorgent de tropes thrash classiques, mais tous soulignés par une large séquence progressive. De la même manière que le dernier FLOTSAM ET JETSAM album a réussi l’équilibre entre la vieille école et l’avant-garde, les goûts de « Voyage dans la peur » et « Conspiration impie » sont ostensiblement contemporains à la fois dans l’attaque et la production, mais l’esprit sauvage du bon vieux temps tient toujours les rênes ici.

La chose la plus surprenante à propos de « Hérésie II » C’est ainsi qu’il négocie sa longue durée sans manquer une étape ni perdre le rythme. Razor sharp et techniquement impeccable, tarif plus brutal comme le casse-cou « Enterrer un trésor » fournit le muscle et la viande, tandis que les goûts mélodramatiques plus vastes du monolithe de neuf minutes « Une rencontre d’esprits » fournit le grésillement atmosphérique. Étonnamment peut-être, cet opus marathon prend de l’ampleur et devient de plus en plus fascinant à mesure qu’il avance vers son apogée explosive. Quand la fin arrive, PARADOXE tirer sa révérence avec « Le grand déni »: un étalement tonitruant et multi-riff avec une voix agréablement graveleuse de l’éternel Charly Steinhauer, une sensation électrisante de tension dramatique et un break particulièrement hallucinant du guitariste virtuose Christian Munzer. L’épilogue sombre et rêveur qui suit (« Fin d’une légende ») est également une touche parfaitement évocatrice.

Vaut bien plus qu’une note de bas de page occasionnelle, PARADOXE sont des maîtres du thrash avant-gardiste et c’est, comme les fans l’attesteront, un autre exemple éclatant de cette maîtrise. C’est aussi une suite très convaincante d’un classique méconnu. La croisade continue.

Pour commenter une histoire ou une critique de BLABBERMOUTH.NET, vous devez être connecté à un compte personnel actif sur Facebook. Une fois connecté, vous pourrez commenter. Les commentaires ou les publications des utilisateurs ne reflètent pas le point de vue de BLABBERMOUTH.NET et BLABBERMOUTH.NET n’approuve ni ne garantit l’exactitude des commentaires des utilisateurs. Pour signaler du spam ou tout commentaire abusif, obscène, diffamatoire, raciste, homophobe ou menaçant, ou tout ce qui pourrait enfreindre les lois applicables, utilisez les liens « Signaler à Facebook » et « Marquer comme spam » qui apparaissent à côté des commentaires eux-mêmes. Pour ce faire, cliquez sur la flèche vers le bas dans le coin supérieur droit du commentaire Facebook (la flèche est invisible jusqu’à ce que vous la survoliez) et sélectionnez l’action appropriée. Vous pouvez également envoyer un e-mail à blabbermouthinbox(@)gmail.com avec les détails pertinents. BLABBERMOUTH.NET se réserve le droit de « masquer » les commentaires pouvant être considérés comme offensants, illégaux ou inappropriés et de « bannir » les utilisateurs qui violent les conditions d’utilisation du site. Les commentaires cachés apparaîtront toujours à l’utilisateur et à ses amis Facebook. Si un nouveau commentaire est publié par un utilisateur « banni » ou contient un mot sur liste noire, ce commentaire aura automatiquement une visibilité limitée (les commentaires de l’utilisateur « banni » ne seront visibles que par l’utilisateur et ses amis Facebook).

Share