Critiques de CD – Infernum In Terra A Pale Horse Named Death

Pas d'image

(Longue branche)

01. Enfer

02. Croyez en quelque chose (vous êtes perdu)

03. Chasser du ciel

04. éclats de verre

05. Le soleil de Lucifer

06. C’est fait

07. Serpent à deux têtes (Rêves de propofol)

08. Esclave du maître

09. L’acte du diable

10. Reflets des morts

11. Âmes dans l’abîme

Les temps misérables exigent une réponse misérable, et UN CHEVAL PÂLE NOMMÉ MORT se sont fermement établis comme les bons hommes pour le travail. Avec les deux VIE D’AGONIE et TYPE O NEGATIF dans son passé créatif, APHND cerveau Sal Abruscato a peu à prouver à ce stade, mais au cours d’une décennie et de trois enregistrements en studio précédents, il a rendu l’unicité de sa vision plus qu’apparente. Certes, les années 2019 « Quand le monde se défait » semblait plutôt inégal et anémique par rapport à la morbidité goudronneuse des débuts « Et l’enfer me suivra » (2011) et son suivi scabreux « Lay mon âme à gaspiller » (2013). Néanmoins, UN CHEVAL PÂLE NOMMÉ MORT sont clairement les porte-drapeaux de l’approche sombre et catastrophique lancée par Abruscatodes groupes précédents de , mais avec l’approche d’écriture de chansons doucement lysergique du New Yorker ajoutant de nouvelles profondeurs aux ombres familières.

Premièrement, « Infernum en terre » (traduction : Hell on Earth) est de loin le meilleur album de ce groupe. Avec une séparation cristalline de la plus haute importance entre les instruments, la menace magique du rock gothique des années 80 est habilement canalisée partout, et comme Abruscato a tout joué lui-même, ces chansons swinguent avec un son authentique. SABBAT-ian fanfaronnade ; des sons de guitare riches mais corusants qui sous-tendent les grooves funèbres, secoués par la houle perpétuelle des graves abyssaux. Le sens que Abruscato a eu le temps et l’espace mental pour perfectionner le APHND le son est indubitable.

En attendant, ce sont les meilleures chansons qu’il a écrites depuis les débuts du groupe. « Croire en quelque chose » et « Eclats de verre » sont des hurlements d’angoisse parfaitement aigus, au rythme strident de moyen à lent et construits autour de riffs magnifiquement moroses. « Le soleil de Lucifer » est un chant funèbre glorieusement langoureux et sinistre, avec AbruscatoLa voix béate, aux yeux vides, tissée à travers un barattage de charbon de bois circulaire comme un mantra éthéré jeté dans la mêlée de la réalité. De nouveau, SABBAT NOIRle spectre de carburants « Serpent à deux têtes (Rêves de Propofol) » et son somnambulisme gorgé de morphine, tandis que « Esclave du maître » est une ballade déconfite qui vire de couplets ensorcelés et baignés d’orgues à un refrain tumultueux et cramé de gratte-ciel ; un exercice raffiné de mélodrame glaciaire. Le meilleur de tous, « L’acte du diable » et « Réflexions des morts » prendre une route plus langoureuse vers le désespoir. Le premier est un monstre de rock spatial au ralenti; ce dernier est à la fois la plus belle chanson du disque, une encapsulation puissante du poids écrasant du chagrin, du mystère de la mort et de la douleur sourde et sourde de la perte. Mais alors qu’il est lourd dans tous les sens, « Infernum en terre » est aussi étrangement édifiant et rassurant. En bas, nous allons ensemble, les amis, en chantant tout le long.

Pour commenter une histoire ou une critique de BLABBERMOUTH.NET, vous devez être connecté à un compte personnel actif sur Facebook. Une fois connecté, vous pourrez commenter. Les commentaires ou les publications des utilisateurs ne reflètent pas le point de vue de BLABBERMOUTH.NET et BLABBERMOUTH.NET n’approuve ni ne garantit l’exactitude des commentaires des utilisateurs. Pour signaler du spam ou tout commentaire abusif, obscène, diffamatoire, raciste, homophobe ou menaçant, ou tout ce qui pourrait enfreindre les lois applicables, utilisez les liens « Signaler à Facebook » et « Marquer comme spam » qui apparaissent à côté des commentaires eux-mêmes. Pour ce faire, cliquez sur la flèche vers le bas dans le coin supérieur droit du commentaire Facebook (la flèche est invisible jusqu’à ce que vous la survoliez) et sélectionnez l’action appropriée. Vous pouvez également envoyer un e-mail à blabbermouthinbox(@)gmail.com avec les détails pertinents. BLABBERMOUTH.NET se réserve le droit de « masquer » les commentaires pouvant être considérés comme offensants, illégaux ou inappropriés et de « bannir » les utilisateurs qui violent les conditions d’utilisation du site. Les commentaires cachés apparaîtront toujours à l’utilisateur et à ses amis Facebook. Si un nouveau commentaire est publié par un utilisateur « banni » ou contient un mot sur liste noire, ce commentaire aura automatiquement une visibilité limitée (les commentaires de l’utilisateur « banni » ne seront visibles que par l’utilisateur et ses amis Facebook).

Share