in

Dani Barez jouera un contrat à l’UFC le 5 octobre

L’Espagne pourrait avoir un combattant de plus dans le plus grand promoteur de MMA au monde, l’UFC. Dani barez, qui a longtemps sonné comme futurible, taura sa chance le 5 octobre. Il affrontera l’Américain Carlos Hernández dans la nouvelle saison des Dana White’s Contender Series. L’émission de téléréalité a un fonctionnement simple : le vainqueur de chaque combat (il a lieu le mardi), s’il fait une bonne performance, obtient un contrat avec l’UFC, et c’est ce que poursuit le Valencien de 32 ans.

L’Espagnol n’a pas concouru depuis décembre 2019, et la pandémie a fait des ravages sur lui. Il était signé par Combate Americas, il allait disputer le titre… mais les restrictions d’entrée aux Etats-Unis l’empêchaient de combattre. Ce retard a empêché Barez de renouveler son contrat, comme il l’a dit à AS, et commencer à demander le visa de travail aux États-Unis pour avoir une meilleure chance d’entrer à l’UFC. Cela lui est parvenu et il le fait aussi avec le temps, puisqu’il pourra faire une préparation complète pour ce procès.

Barez, qui était champion du défunt BAMMA, apparaîtra dans le duel avec une séquence de six combats. Pour sa part, Hernández a la même séquence de victoires, mais dans son cas, il disputera son huitième combat professionnel (perdu le premier). Un duel difficile, mais l’antichambre de l’UFC est difficile. La nouvelle a été annoncée par ‘Entre Rounds’ et confirmée par les Espagnols sur Instagram : “Je vous assure que le 5 octobre j’aurai mon contrat“, a déclaré le combattant dans les réseaux. Le Valencien sera le premier Espagnol à participer aux Dana White’s Contender Series. Et s’il atteint son objectif, il rejoindra Juan Espino, Joel Álvarez et Ilia Topuria dans l’entreprise.

14 premières positions sexuelles

“Il me reste trois matchs aux JO”