in

Daniel Ricciardo ne parierait pas à la maison pour qu’il remporte un titre

Daniel Ricciardo a déclaré qu’il ne parierait pas chez lui pour qu’il devienne champion du monde de Formule 1 avant de prendre sa retraite.

Depuis son arrivée sur la grille de la Formule 1 en 2011, Ricciardo a déclaré à plusieurs reprises que son objectif était de remporter un titre et qu’il était confiant de pouvoir le faire.

Cependant, il n’a jamais eu de voiture assez bonne pour relever un défi de titre et, à 31 ans, semble manquer de temps.

Bien qu’il soit toujours sûr qu’il est assez bon, même il n’est plus certain qu’il atteindra son objectif avant de se retirer du sport.

«Je ne dirais pas que j’en ai peur», a-t-il déclaré à Auto Hebdo sur soymotor.com.

«Je n’ai jamais douté de mes capacités, mais j’en sais suffisamment pour savoir que dans un sport aussi compétitif, il n’y a aucune garantie. Je n’ai pas changé mon objectif, mais il est vrai que je ne serai peut-être pas en Formule 1 avant encore dix ans.

«Je me fais toujours confiance, mais pas assez pour parier ma maison que je remporterai le titre. Je sais comment fonctionne ce sport.

Découvrez les dernières marchandises Daniel Ricciardo sur la boutique officielle de Formule 1

Ricciardo est passé de Renault à McLaren au cours de l’hiver et n’a pas fait le meilleur des départs à la vie avec sa nouvelle équipe, étant surperformé par son coéquipier Lando Norris dans les premiers stades de la saison.

Il dit que ses difficultés sont dues à la grande différence entre ses nouvelles et anciennes équipes, et estime que la différence est plus grande que celle entre Red Bull et Renault.

“La McLaren est tout simplement très différente de la Renault de l’année dernière”, a déclaré l’Australien.

«La différence entre ces deux équipes est plus grande que la différence entre Red Bull et Renault.

«Le plus dur, c’est que je dois changer mon style de conduite que j’utilise depuis tant d’années.»

Néanmoins, il n’est pas inquiet et dit que lorsqu’il descend, Zak Brown et Andreas Seidl l’aident.

«Je ne fais pas attention à ce qui est dit ou écrit, mais à un moment donné, des commentaires peu flatteurs me parviendront», a-t-il ajouté.

«En général, je suis le mien [biggest] critique. Un article ou deux ici ou là ne me dérange pas. Cela me dérange seulement quand je ne suis pas dans la meilleure forme et c’est quand parler à Zak ou Andreas m’aide.

«Ils me disent ‘Détendez-vous, la saison vient de commencer. Nous savons que vous êtes un gars talentueux.

«Dans ces situations, vous avez besoin de confiance en vous. J’ai remporté des courses et des titres dans les catégories dans lesquelles j’ai couru auparavant et j’ai toujours réussi à trouver une solution et à y parvenir. Bien sûr, je veux tout faire plus vite, mais je ne suis pas inquiet.

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1, aimez notre page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram!

Test du Huawei FreeBuds 4i: tout est une question de valeur

Cairn pose les yeux sur le piercing d’Air India; entame le processus de saisie des actifs indiens à l’étranger afin de récupérer une indemnité fiscale