Daniel Ricciardo se sent comme «  à nouveau un débutant  »

Daniel Ricciardo dit qu’en commençant la vie avec McLaren, il se sent de nouveau comme un débutant et de retour à l’école.

Ricciardo est passé de Renault à McLaren au cours de l’hiver et a été ouvert sur ses difficultés à se mettre à l’aise avec sa nouvelle équipe.

L’Australien a précédemment déclaré que la différence entre ses anciennes et nouvelles équipes est plus grande que la différence précédente à laquelle il a dû s’adapter entre Red Bull et Renault.

En fait, la différence est si grande qu’elle lui donne l’impression de recommencer.

«C’est comme être à nouveau un débutant, être encadré à chaque coin de rue!» il a dit.

«’Bon travail, faites-le mieux, d’accord, améliorez-vous un peu plus ici’. Évidemment, les retours que je reçois de l’équipe sont bons et ils essaient de me faire prendre de bonnes habitudes avec cette voiture et ses caractéristiques.

«Donc, des choses comme ça, que ce soit le freinage ou la façon dont vous accélérez, c’est quelque chose d’unique et je suppose que je dois encore être un peu conscient de cela et m’apprendre suffisamment pour que cela devienne naturel.

Découvrez les dernières marchandises Daniel Ricciardo sur la boutique officielle de Formule 1

Le week-end du Grand Prix d’Espagne a été le meilleur de la saison pour Ricciardo car, pour la première fois, il a été le plus rapide des deux McLaren en qualifications et le jour de la course.

En y réfléchissant, il dit qu’être sur une piste plus familière pour lui qu’Imola et Portimao était un facteur clé.

« Barcelone est si familière, et je pense qu’une certaine familiarité est bonne pour moi en ce moment pour me mettre au courant », a-t-il ajouté.

«J’étais donc certainement plus à l’aise. Dites s’il y a 15 virages sur cette piste, 10 d’entre eux dans lesquels je dirais que je me sentais bien, mais il y en a encore une poignée, je sais que je peux mieux exécuter [and] Je sais qu’avec le temps, je vais commencer à trouver ces petits demi-dixièmes supplémentaires ici et là pour tirer un peu plus de la voiture.

«Cela demande encore un peu de réflexion dans certains coins. Je pense que les virages plus rapides sont un peu plus faciles – il suffit de le jeter et de le tenir.

«Mais ce genre de virages plus longs où vous êtes dans le virage depuis longtemps et que vous devez être assez délicat et précis, c’est là que… la voiture est sensible, et elle fonctionne bien à certains égards mais pas bien les autres, et je Je pense que j’essaie certainement de me programmer pour apprendre à conduire plus vite. Alors je suis de retour à l’école!

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram!

Share