David Spade se penche sur « Annuler la culture »

David Spade a récemment terminé un concert d’hôte invité sur Bachelor In Paradise et est sur le point de commencer une nouvelle tournée comique, et pourtant il craint toujours d’être victime de la soi-disant « culture d’annulation » et de ses effets sur le stand-up. Dans une récente interview avec TMZ, Spade affirme que vivre dans la peur de la foule Internet l’a rendu moins drôle.

« Je m’inquiète pour mon dernier set de stand-up ! » dit Spade. « J’essaie de faire des trucs un peu grossiers sur les bords. C’est toute l’idée, et puis si quelqu’un le prend, je suppose que je croise les doigts et dis que c’est sous le couvert de la comédie. Toute ma vie est. Tout ce que je dis est essentiellement pour une blague. » Lorsqu’on lui a demandé comment il restait drôle malgré sa peur de la responsabilité, l’ancien de SNL a répondu « Je ne le suis pas ».

« Je m’inspire des mêmes sept blagues qui étaient toutes autorisées à utiliser. Je viens de me transformer en Marlon Blando », gémit Spade. « C’est ce qu’ils veulent. Ils ne veulent pas que vous secouiez l’arbre et j’aime les gars qui le font toujours et certaines personnes ont juste des droits acquis et ils peuvent le faire. Je suis content qu’il y ait des bandes dessinées qui le font encore. « 

Bien que Spade ne soit pas satisfait des normes actuelles, il ne les voit pas changer de si tôt. « La partie la plus difficile est que si la chance arrive à quelqu’un, il y a une équipe de personnes qui creusent dans leur vie pour s’assurer qu’elles les éliminent et c’est la partie la plus difficile », a déclaré Spade, citant le scandale avec Mike Richards de Jeopardy!. « Qui fait ça ? Qui a le temps ? Qui s’en soucie assez ? C’est une vie difficile. Vous creusez sous n’importe qui dans le monde, vous trouvez quelque chose. »

Spade a parlé de ses convictions concernant l’annulation de la culture dans le passé, notamment dans une interview avec Variety où il a expliqué qu’il disposait d’une certaine liberté de création lors de l’hébergement de Bachelor In Paradise, mais que tous les comédiens ne reçoivent pas la même longue laisse. « C’est très risqué. C’est très délicat », a déclaré Spade. « Avant, vous deviez dire n’importe quoi pour aller aussi loin que vous le pouviez, pour repousser les limites, pour attirer l’attention, et les gens se disaient: » J’aime ce gars. Il le pousse.  » Et dans les clubs de comédie, le public apprécie vraiment cela. Maintenant, vous dites le seul faux mouvement et vous êtes annulé. C’est un monde très difficile là-bas. « 

Share