Davidovich et Munar rejoignent Feliciano López et Alcaraz au deuxième tour

06/04/2021 à 22:40 CEST

.

Les Espagnoles Alejandro Davidovich, septième favori, et Jaume Munar gmardi a rejoint respectivement le Bosniaque Damir Dzumhur et le Suisse Henri Laaksonen, et rejoignez leurs compatriotes Feliciano López et Carlos Alcaraz, qui se feront face, pour le deuxième tour de l’Andalucía Open ATP 250 qui a lieu à Marbella.

Le Malaga Davidovich a fait ses débuts avec la victoire et le retour inclus contre le Bosniaque Dzumhur dans un match réglé à deux heures du match et trois séries (6-7; 6-2; 6-2) à l’AnyTech635 Andalucia Open, au second tour duquel Mario Vilella sera également présent, venu de la phase précédente et qui a battu l’Espagnol Bernabé Zapara (6-2 et 6-3).

Le jeune Davidovich, 56 ans au classement ATP, a commencé à perdre le premier set, mais il a eu la capacité de faire demi-tour et de passer au tour suivant, dans lequel il affrontera le Biélorusse Ilya Ivashka, qui a battu l’Espagnol Pedro Martínez en deux sets, 6-3, 7-6 (2).

Moins de soucis est passé par Jaume Munar, qui a remporté sa troisième victoire de l’année sur le circuit ATP contre le Suisse Henri Laaksonen (6-4 et 6-1) en quatre-vingts minutes. L’Espagnol, qui avait déjà battu l’Helvétien en 2020 à Canberra, et qui cette saison a atteint les quarts de finale à Buenos Aires, affrontera le deuxième favori du tournoi, l’Italien Fabio Fognini.

De plus, Feliciano López, sixième favori du tournoi de Marbella, et Carlos Alcaraz, qui a reçu une carte d’invité, se retrouveront lors du prochain match. après avoir battu, respectivement, le Japonais Taro Daniel par un double 6-4 en une heure et demie, et le Serbe Nikola Milojevic, du précédent, par 7-6 (3) et 6-3 en une heure et 39 minutes.

La confrontation entre López et Alcaraz est un duel générationnel, puisqu’ils sont tous deux séparés par 22 ans (respectivement 39 et 17 ans).

Le Murcien Carlos Alcaraz a assuré, dans des déclarations à l’organisation du tournoi de Marbella, que ce sera «un très beau match à jouer». et a ajouté que les deux ont “coïncidé dans certains tournois” et ont “une bonne relation”.

“En fin de compte, c’est un jeu; en dehors du terrain, nous pouvons être amis, mais à l’intérieur, c’est une bataille. Je le prends comme un rival”, a souligné le jeune joueur de tennis.

L’Argentin Facundo Bagnis est également passé au deuxième tour de cet Open d’Andalousie, qui a battu son compatriote Francisco Cerundolo par 6-3 et 7-6 (2).