Début des travaux sur les changements d’Eau Rouge à Spa-Francorchamps

Les modifications de l’Eau Rouge et du Raidillon à Spa-Francorchamps sont en cours, mais des travaux supplémentaires pourraient être nécessaires après les premiers essais.

La séquence de virages Eau Rouge-Raidillon à Spa-Francorchamps est l’une des pistes de course les plus emblématiques du calendrier de la Formule 1, mais le site souhaite la modifier pour plusieurs raisons.

Au cours des dernières années, plusieurs incidents extrêmement dangereux se sont produits à ces virages dans diverses séries de courses, y compris malheureusement l’accident qui a coûté la vie à Anthoine Hubert lors de la course de Formule 2 en 2019.

Et donc, le circuit cherche à déplacer le virage à droite en montée de l’Eau Rouge de quelques mètres vers la gauche, ce qui, selon eux, réduirait la vitesse transportée jusqu’à Raidillon, car ces dernières saisons, les voitures de Formule 1 se sont développées au point où le les coins peuvent être pris à plat.

De tels changements rendraient également les virages plus difficiles avec un angle plus serré à négocier.

Et avec environ 80 millions d’euros de financement pour jouer avec, Spa espère que leurs changements de circuit pourront également améliorer le confort des spectateurs, ainsi qu’éviter toute répétition du Grand Prix de Belgique 2021 où de fortes pluies et une mauvaise visibilité ont empêché les pilotes d’être libérés. par la Safety Car, et la course a donc été abandonnée après deux tours.

Mais en ce qui concerne ces mises à jour d’Eau Rouge et de Raidillon, le conseiller des patrons de circuits n’est pas sûr que les premières constatations les satisferont pleinement.

S’adressant à Auto Hebdo, cité par La Gazzetta dello Sport, Pierre-Yves Rosoux, qui a fait le test dans une BMW M2 CS Racing GT4, a déclaré : « La nouvelle version de la piste m’a obligé à freiner environ 20 mètres plus tôt. A la fin du freinage, je me retrouvais à 160 km/h, contre 180 dans la conception précédente.

« Ensuite, vous arrivez au sommet de la côte à 170 km/h, au lieu des 182 de la courbe que nous connaissons depuis tant d’années.

« Je ne sais pas, cependant, si cette configuration aura un avenir. Avec des voitures plus performantes, l’écart de vitesse avec l’ancienne Eau Rouge-Raidillon sera toujours plus petit.

« Et de toute façon, il pourrait y avoir différents types de problèmes au sommet de la montée. Je pense que d’autres tests seront nécessaires dans les semaines à venir.

Share