Dépossession de « Chapulín » Rosales à Jalisco, dans un procès pour titre

L’entraîneur Ramón Euroza, a donné des détails sur la privation subie par son boxeur à Degollado, Jalisco.

Le 11 septembre à Degollado, Jalisco, le boxeur mexicain Luis « Chapulín » Rosales, a fait l’objet d’une dépossession dans son combat pour le titre des poids coq Fecombox, lorsque le promoteur a modifié le verdict du combat en faveur de son protégé, Carlos Roberto « Gatito » Pérez, qui a gardé son sceptre.

Ce qui précède a été rapporté par son entraîneur Ramón Euroza, qui a expliqué tout ce qui s’est passé pendant le combat :

« Il était clair que nous gagnions tout le combat. ´Chapulín´ a connecté les meilleurs tirs. La seule chose dangereuse était une coupure sur son sourcil droit causée par une tête, à partir de ce moment-là, ‘Chapulín’ était le seigneur et le maître du combat », a commenté Ramón.

L’ancien boxeur et champion national a également souligné le fait que le promoteur, entraîneur et organisateur de la soirée de boxe « a changé le verdict du combat, alors que l’annonceur tenait déjà la victoire de Rosales pour acquise, un manque de respect pour le public et la boxe ». .

Après ce qui précède, ils se sont rendus à la table des commissaires (la Commission de la boîte de Guanajuato a sanctionné la soirée à Jalisco) pour revoir les cartes.

«Évidemment, ils ne les ont jamais montrés. Sur le ring, le verdict a été changé et c’est un très fort dommage pour la boxe, le boxeur et l’organisation de la fonction ; totalement un manque de sérieux », a insisté celui qui était aussi champion de Continental à 108 livres.

(Photo : Fourni)

Share