Des blessures frappent à nouveau les Nuggets : Porter, Jokic, Dozier…

Les ennuis continuent à Denver. Ils s’aggravent plutôt. Que la blessure de Jamal Murray, leur deuxième joueur le plus important, ruiné la saison dernière, dans laquelle ils avaient le MVP et avait fait un fort pari avec le transfert pour obtenir Aaron Gordon, ne présageait pas que la saison prochaine serait, en matière de blessures, pire encore. Dans le cadre, absolument, pour affronter la saison hivernale exigeante. Et nous verrons combien il s’étend.

Le début de l’année 2020/21 leur a coûté cher on ne sait pourquoi. Il y a eu trop de défaites. Ce n’était pas une dalle car au final ils sont tombés en bonne position, ils ont affronté les Blazers et ont passé le premier tour, toujours obligatoire pour une équipe avec ces revendications. En 2021/22, ils ont mieux commencé, surmontant les premiers doutes avec un 9-4 devenu 9-9 après cinq chutes.

Ce n’était pas par hasard, bien sûr. Aux problèmes physiques habituels de Barton, que chaque année a une petite mésaventure, la star s’est jointe au cours de cette tournée fatidique Jokic, avec inconfort au poignet, et le novice Hyland, qui a dû sortir de son dernier match avec une botte orthopédique. Le premier était déjà au niveau de la saison dernière et le second faisait sensation en sortant du banc. À eux, nous devons ajouter un joueur qui a déjà été confirmé pour toute la saison, Dozier (rupture du ligament croisé antérieur), et une autre qui peut l’être aussi longtemps, Porter (pincement dans le dos). Il y a encore tellement que Murray reprendre l’entraînement au contact et éventuellement revenir sur les pistes. C’est trop.

L’équipe dirigée par Mike Malone, qui n’a jamais fait l’unanimité de l’opinion publique sur ses performances, a beaucoup baissé au classement et, malgré le fait qu’il y ait désormais dix places et non huit ceux qui se battent en tours de qualification, alors il est difficile de revenir si vous tombez trop dans les premiers mois. Et dans le cas de ces Nuggets, il est également inquiétant qu’ils n’aient pas trouvé d’équilibre.

Il y a toujours quelqu’un qui peut profiter de ces situations sans mal. C’est à ça qu’ils servent. Nnaji peut avoir plus de minutes ; Bol a sorti de bons flashs quand il l’a été, maintenant il va gagner en présence; Campazzo était hors de la rotation pour être désormais important en tant que remplaçant à l’extérieur; JaMychal Green est entré dans la formation de départ alors qu’il est dans la dernière année de son contrat, il a une option de joueur mais il peut mieux jouer ses tours avec des opportunités comme celle-ci.

Denver regarde l’infirmerie avec une grande urgence et sachant que certaines équipes qui sont en dessous, comme les Kings, les Spurs ou les Pelicans, peuvent encore s’améliorer.

Share