in

Des fuites d’e-mails montrent des violations présumées du “fair play” par City

25/07/2021 à 12:06 CEST

.

Une fuite d’e-mails publiée aujourd’hui par le britannique Sunday “Mail on Sunday” met en évidence la prétendue violation des règles du fair-play financier par les managers de Manchester City lors de la saison 2010-11.

Selon les révélations du tabloïd britannique, la City aurait bénéficié d’un parrainage sur les chemises de la compagnie aérienne émiratie Etihad qu’elle n’a pas déclaré, et qu’elle a réalisé en parallèle via l’Executive Business Authority des Émirats arabes unis.

Le vice-premier ministre de ce pays, Cheikh Mansour, est le propriétaire du club, qui a déjà été accusé à plusieurs reprises dans le passé d’avoir violé le « fair-play » financier.

Plus précisément, le “Mail on Sunday” publie un e-mail qui montre prétendument que le parrainage déclaré d’Etihad s’élevait à quatre millions de livres (4,7 millions d’euros) cette saison-là, mais que le club recevait en réalité huit millions de livres (9,3 millions d’euros) supplémentaires de leur part Propriétaires émiratis.

Selon le Sunday, City a émis une facture à Etihad pour douze millions de livres (14 millions d’euros), mais a joint une facture pratique précisant que la compagnie aérienne ne devrait payer que quatre millions cette année-là.

Comme décrit sur son propre site Web, l’Autorité exécutive des affaires des Émirats arabes unis est “une agence gouvernementale spécialisée ayant pour mission de fournir des conseils stratégiques” aux hauts responsables de l’émirat d’Abou Dhabi.

De tout ce qui précède, le “Mail on Sunday” conclut qu’Etihad n’a pas réellement payé les factures émises par le club, mais l’a fait secrètement par le gouvernement émirati, ce qui irait à l’encontre des règles du fair-play financier.

Dès février de l’année dernière, l’UEFA avait puni City en lui interdisant de participer à la Ligue des champions pendant deux saisons, mais le Tribunal arbitral du sport (TAS) a annulé la sanction en juillet.

Le TAS a conclu, après avoir entendu les appels de City, que le club anglais n’avait pas déguisé les « fonds de capital » en « revenus de sponsors », mais n’avait pas coopéré avec les autorités de l’UEFA.

Taekwondo | Jeux Olympiques : Adriana Cerezo est toujours émerveillée : « Est-ce vrai que j’ai été un sujet tendance ?

C’était les Billboard Music Awards 2021 à Los Angeles