in

Des pays représentant plus de 90% du PIB mondial explorent les CBDC ⋆ Crypto new media

La quête pour comprendre les opportunités et les défis d’une monnaie numérique de banque centrale, ou CBDC, est en cours dans 81 pays, avec cinq pays mettant pleinement en œuvre une version numérique de leur monnaie, selon un nouveau tracker du Conseil de l’Atlantique.

La région des Caraïbes abrite les cinq CBDC actuellement utilisées, les Bahamas, Saint-Kitts-et-Nevis, Antigua-et-Barbuda, Sainte-Lucie et Grenade mettant toutes en œuvre leurs systèmes de paiement numérique.

Les CBDC sont en phase pilote dans 14 autres pays, dont la Corée du Sud et la Suède, selon le tracker.

Créé en 1961, l’Atlantic Council se décrit comme une organisation non partisane qui cherche à promouvoir le leadership américain sur diverses questions mondiales. Le tracker CBDC, qui a été dévoilé le 22 juillet, surveille actuellement 83 pays et unions monétaires.

Parmi les pays comptant les quatre plus grandes banques centrales – Réserve fédérale des États-Unis, Banque centrale européenne, Banque du Japon et Banque d’Angleterre – les États-Unis sont les plus en retard en termes de développement de CBDC.

En rapport: La Reserve Bank of India réfléchit aux premiers pas vers une éventuelle CBDC

La Réserve fédérale effectue des recherches sur les CBDC depuis plusieurs années maintenant, le président Jerome Powell indiquant en janvier que le développement du dollar numérique est une “très haute priorité” pour lutter contre la criminalité financière. Pendant ce temps, le président de la Fed de New York, John Williams, estime que l’émergence des crypto-monnaies soulève des questions difficiles pour les banques centrales.

En rapport: Des chercheurs de la Fed et de Yale définissent 2 cadres réglementaires pour les pièces stables

La Chine a récemment indiqué que les visiteurs étrangers seraient autorisés à utiliser le yuan numérique pendant les Jeux olympiques d’hiver de 2022, à condition qu’ils partagent les informations de leur passeport avec la banque centrale. Un groupe de sénateurs américains qui comprend le promoteur de Bitcoin (BTC) Cynthia Lummis a exhorté les Olympiens américains à boycotter le yuan numérique. Selon le South China Morning Post, Pékin a répondu en disant aux sénateurs américains de « cesser de créer des ennuis ».

La Banque populaire de Chine affirme que près de 21 millions de personnes ont déjà ouvert un portefeuille virtuel dans le but d’utiliser le yuan numérique.

Où trouver l’œuf de Pâques Terminator de GTA Online

Tirer parti de LinkedIn pour développer votre entreprise B2B grâce aux réseaux sociaux