in

Deux objets non identifiés entre Mars et Jupiter pourraient expliquer l’origine de notre système solaire

30/07/2021

Le à 15:18 CEST

Un groupe de scientifiques a découvert deux objets inhabituellement rouges dans la ceinture d’astéroïdes entre Jupiter et Mars, et il est possible qu’ils soient originaire des confins du système solaire. Ces objets, nommés 203 Pompeja et 269 Justitia, sont plus rouges que les objets connus les plus rouges de la ceinture d’astéroïdes et peut avoir migré vers la région au-delà de Neptune. Si c’est vrai, alors ils pourraient donner un aperçu du chaos du système solaire primitif et de la façon dont le système solaire tel que nous le connaissons aujourd’hui est devenu beaucoup plus équilibré.

L’équipe dirigée par Sunao Hasegawa de la JAXA a identifié les objets grâce à des observations recueillies à l’installation du télescope infrarouge et à l’observatoire astronomique de l’Université nationale de Séoul, selon l’article qu’ils ont publié. Comme le souligne Engadget, la plupart les objets du système solaire interne ont tendance à réfléchir la lumière bleue, car ils manquent ou contiennent très peu de matières organiques. Cependant, les objets du système solaire externe, tels que la ceinture de Kuiper, ont tendance à être plus rouges. C’est parce qu’ils ont de nombreux composés organiques tels que le carbone et le méthane, qui ont peut-être été les éléments constitutifs de notre planète. Comme vous le savez peut-être, la ceinture de Kuiper est la région s’étendant de l’orbite de Neptune où se trouvent des vestiges de la formation de notre système solaire.

Si Pompeja et Justitia venaient vraiment d’une distance bien au-delà de Nepturo, alors ils serviraient de preuve pour l’hypothèse qu’une fraction des astéroïdes entre Jupiter et Mars proviennent de la ceinture de Kuiper. Ils soutiendraient également l’ensemble des théories, appelées le modèle de Nice, sur la façon dont nos géantes gazeuses se sont installées dans leurs orbites. Le modèle de Nice dit que nos planètes géantes se sont formées plus près du Soleil jusqu’à ce que l’instabilité oblige Neptune, Uranus et Saturne à se déplacer vers l’extérieur et Jupiter vers l’intérieur. L’événement aurait provoqué la dispersion et le déplacement d’astéroïdes riches en matières organiques dans le système solaire.

Paris sur les Jeux de Tokyo : Trayvon Bromell, à 14 cents

Le commerce de Russell Westbrook crée des questions intéressantes pour les Lakers