Dietmar Hamann pense que le Bayern Munich devrait vendre Kingsley Coman au milieu de ses exigences salariales élevées

Le Bayern Munich est au milieu d’un été difficile de négociations de contrat pour une poignée de joueurs ; il n’y a vraiment pas de dissimulation de ce fait. Les rumeurs qui circulent ont naturellement été amalgamées et donnent l’impression que les choses semblent plus exagérées qu’elles ne le sont probablement, mais c’est toujours une situation difficile pour le club. Leon Goretzka, Joshua Kimmich et Niklas Sule essaient tous de négocier de nouveaux accords, mais un joueur Kingsley Coman est particulièrement gênant.

L’agent de Coman, Pini Zahavi, ainsi que certains membres de son entourage ont clairement indiqué qu’ils estimaient que l’ailier français méritait une augmentation de salaire significative et/ou un déménagement ailleurs, de préférence en Premier League en Angleterre. Son contact avec le Bayern expire à l’été 2023, mais son camp réclame un salaire de près de 20 millions d’euros par an, ce qui ferait de lui l’un des meilleurs salariés du club. Le front office du Bayern ne veut pas offrir grand-chose et de nombreux parallèles ont été établis avec la situation de David Alaba, où il est finalement parti pour rejoindre le Real Madrid.

Dans un récent épisode du podcast « Bayern Insider » de Christian Falk, Dietmar Hamann a déclaré qu’il pensait qu’il serait dans l’intérêt du Bayern de simplement vendre Coman cet été avant la fermeture de la fenêtre de transfert (Sport Bild). Il a dit qu’il n’accepterait pas l’idée de presque doubler le salaire de Coman. « Vous ne pouvez pas accepter des choses comme ça ! S’il a en tête qu’il veut gagner deux fois plus, je ne lui parlerais pas du tout. Si un club paie 70, 80 millions d’euros, ça devrait partir », a-t-il expliqué.

La situation de Coman s’ajoute aux complications auxquelles le Bayern fait face financièrement. Les niveaux de salaire établis au club ont été considérablement affectés par la signature à succès de Leroy Sane de Manchester City ainsi que par les pertes financières subies au plus fort de la pandémie de coronavirus. Avec les salaires élevés de Sane, les autres joueurs de l’équipe demandent plus d’argent, surtout compte tenu de la saison décevante de Sane avec le Bayern. Pour un club fiscalement responsable comme le Bayern, cependant, ils ne vont pas simplement dépenser de l’argent lorsque les joueurs pensent qu’ils en valent la peine, et en ce sens, il vaudrait peut-être mieux vendre Coman s’il continue à exiger près de 20 millions d’euros par an.

Photo par Alexander Hassenstein/.

Hamann est connu pour avoir beaucoup d’opinions controversées en ce qui concerne le Bayern Munich et l’équipe nationale allemande, mais pour cette situation particulière avec Coman, il pourrait avoir un point très valable qui est cohérent avec le conservatisme financier du Bayern.

Share