Dinwiddie vise la finale

Après avoir débuté la saison avec deux victoires, les Nets ont perdu lors de leur troisième match, le 28 décembre, à Charlotte. Si la défaite contre les Hornets était anecdotique, ce n’était pas l’horrible nouvelle ce soir-là : Spencer Dinwiddie a quitté le match au troisième quart et, bien qu’au début il n’ait pas été question d’un problème sérieux, le diagnostic final était une déchirure partielle du ligament croisé antérieur du genou droit. Début janvier, il a été opéré. En principe, le gardien n’allait pas jouer plus cette saison.

Cependant, et après plus de six mois de travail, Dinwiddie peut revenir dans ce cours et être à la disposition de Steve Nash au cas où (ils sont les favoris pour le faire, bien sûr) les Nets atteindraient les finales NBA. C’est ce qu’a annoncé le journaliste Kristian Winfield, du New Yord Daily News : « Au sein de l’équipe, ils disent qu’il reviendra le plus tôt possible. Il travaille à Los Angeles, où il a fait l’essentiel de la rééducation, et travaille déjà sur la piste avec son entraîneur personnel, Olin Simplis ». Le joueur lui-même a assuré en avril qu’il n’excluait pas de participer à la course au titre des Nets.

Ce serait un retour très rapide si vous regardez la prudence avec laquelle ces blessures au genou sont souvent traitées dans le sport américain. Et risqué pour le joueur, qui met fin à son contrat (11,4 millions de dollars cette saison) car en principe il refusera une option joueur de 12,3 millions à solliciter plus d’argent garanti en agence libre, où il est réputé être une pièce convoitée même après cette grave blessure. Dans le sport, ce serait un renfort de première ampleur pour certains Nets qui sont déjà les favoris pour le titre. Dinwiddie a été appelé à être un acteur central de la rotation… ou à devenir l’une des pièces d’un échange (alors encore hypothétique) pour James Harden. La blessure ne lui a laissé ni l’un ni l’autre, mais s’il revient et est en mesure d’aider, il rendra le riche encore plus riche : la saison dernière, il a récolté en moyenne 20,6 points et 6,8 passes décisives et c’est un joueur avec beaucoup de capacité à générer des points et beaucoup de personnalité dans les moments difficiles des matchs.

Ceux qui connaissent Dinwiddie se souviennent qu’il vaut mieux ne pas parier contre lui. À l’université, avec l’Université du Colorado, il visait haut lors du repêchage de sa première année lorsque a subi une autre blessure grave au genou, dans ce cas à gauche. Malgré cela, il a soumis au projet de 2014 et a été sélectionné par les Pistons à la 38e place, une chute causée par une blessure. Après un transfert chez les Bulls et un tronçon en G-League, il a signé avec des Nets (décembre 2016) à l’époque en pleine reconstruction et qui cherchaient partout des talents perdus, d’où ils pourraient le secourir. A Brooklyn a commencé la véritable carrière NBA d’un joueur de 28 ans qui, en cette nouvelle saison, était appelé à être un luxe dans la rotation des Nets.. Que, quand il a été blessé, ils étaient une équipe différente : James Harden n’était pas arrivé, donc LeVert, Allen et Prince étaient toujours sur la liste de paie ; Blake Griffin était à Detroit et Bruce Brown n’a pas compté dans la rotation…

Share