in

Dites adieu au mal de mer : le premier bateau électrique à “voler” au-dessus de l’eau | Moteur

Candela C-7 est un hors-bord électrique qui dépasse plusieurs étapes. Parmi eux, une vitesse plus élevée, trois fois plus d’autonomie et un nouveau système d’hydroptère pour flotter au-dessus de l’eau.

Les voitures électriques ont atteint la puissance et les performances de la version à essence, mais en navigation, c’est beaucoup plus compliqué. Les moteurs de bateaux consomment 15 fois plus que les moteurs de voitures, et la densité énergétique des batteries est inférieure à celle de l’essence. C’est la raison pour laquelle les bateaux électriques ont peu d’autonomie et peu de vitesse… jusqu’à maintenant.

La société suédoise Candela a résolu le problème en révolutionnant la navigation hors-bord, grâce à un système de hydroptères. Littéralement, le navire “vole” à un demi-mètre au-dessus de l’eau, offrant moins de résistance et, par conséquent, permettant au moteur électrique d’atteindre plus de vitesse et plus d’autonomie.

Un effet secondaire de l’utilisation d’hydroptères est que puisque le bateau n’est pas heurté par les vagues, il navigue complètement droit, éliminer les vertiges. Vous pouvez le voir en action dans cette vidéo :

le hydroptères Ce sont des hélices petites mais puissantes situées sur des pales, qui élèvent le bateau au-dessus de l’eau. On les a vus sur des planches de surf et même sur le vélo qui navigue, mais petit à petit ils commencent à s’implanter dans les bateaux et les voiliers.

Grâce à ce système le bateau électrique hors-bord Candela C-7 il peut naviguer à une vitesse de 30 nœuds (56 km/h), et atteint une autonomie de 50 milles nautiques, soit environ 92 km, avec une batterie de seulement 40 kWh.

Il est vrai que d’autres bateaux électriques ont plus d’autonomie, mais utilisent des batteries de plus de 300 kWh. À la même charge électrique, Candela atteint le triple de la portée.

Trottinette électrique avec une vitesse maximale de 25 km/h et une autonomie de 25 kilomètres. Il a un moteur de 350 W et est capable de supporter un poids maximum de 125 kilos.

Un autre avantage important est que, étant un bateau électrique, ne fait pas de bruit. Cela ne gêne donc ni la faune marine ni les hommes. Et comme ça ne pollue pas non plus, il est idéal pour une utilisation dans les ports ou dans les villes inondées avec des problèmes de pollution, comme Venise, où il y a déjà quelques unités en fonctionnement.

Candela C-7 c’est un regard sur l’avenir de la navigation : de bonnes performances, sans vertige, sans pollution, et sans bruit. Un avenir que nous aimerions voir arriver le plus tôt possible.

Remarquez, malheureusement, comme vous l’avez peut-être deviné, ces bateaux électriques qui volent au-dessus de l’eau, ils ne sont pas bon marché. Son prix est d’environ 220 000 euros.

Un prototype Pixel 2 XL fabriqué par HTC vient d’être vendu sur eBay

Matteo Berrettini se rend à la 30e finale de Roland-Garros