Accueil Divertissement Cinéma à l’extérieur de Mexico: overdose de documentaire

Cinéma à l’extérieur de Mexico: overdose de documentaire

Poursuivant la mission de mettre en avant certaines des meilleures activités cinéphiles et des panneaux d’affichage de films alternatifs en février, auxquels nous pouvons accéder en dehors de la capitale, nous présentons désormais un agenda où le documentaire occupe une place de choix, dans une quinzaine de jours riche en offre pour regarder non films de fiction.

Ce n’est pas un hasard si le circuit des expositions est tellement engagé dans le documentaire, un genre qui, en plus d’être l’un des plus made in Mexico, est de plus en plus demandé par le public, car nous avons réussi à lever les préjugés et à trouver des émotions, des perspectives. dedans des histoires inhabituelles et formidables du monde dans lequel nous vivons.

Ceci et plus est présent dans les options que nous énumérons ci-dessous, avec une bonne proportion de fictions et d’activités dédiées non seulement à regarder des films, mais à y réfléchir, à les partager et à les faire, car tout est nécessaire pour continuer à construire une cinéphilie de plus en plus pluriel. Nous vous invitons à être complices de ces projets:

QUE VOIR?

MODE PRÉSENTIEL: au Chiapas et à Puebla.

Dans les États où le feu de circulation épidémiologique le permet, certains cinémas et cinémas locaux remplissent des fonctions avec des mesures de sécurité sanitaire. Si cela est dans nos moyens et ne présente pas de risques, il est important de favoriser la survie des espaces indépendants.

Soleils noirs

Les débuts de Julien Elie propose une cartographie des disparitions forcées dans ce pays. Bien qu’il s’agisse d’un thème très présent dans les documentaires nationaux, Soles Negros est l’un des plus exhaustifs qui aient été réalisés: en traquant une série de cas impunis, il réalise un énorme portrait de la violence au Mexique, dont l’enquête s’étend jusqu’en 68. Avec une approche respectueuse et une esthétique noir et blanc très réussie, c’est un film crucial pour comprendre notre réalité et qui sert d’invitation à revoir d’autres documentaires mexicains qui combinent, comme celui-ci, engagement social et compétences narratives.

Il sera exposé à partir de 19 au 21 février à 18 h 00 au Forum culturel de Kinoki, situé à San Cristóbal de las Casas, Chiapas. Son offre cinématographique propose également un cycle sur l’EZLN avec des films tels La rébellion de la dignité Oui Un endroit appelé Chiapas. L’entrée comprend du pop-corn et ils ont un restaurant et divers services. Vérifiez leurs réseaux sociaux pour être au courant du panneau d’affichage.

Vous pouvez lire la critique de Black Suns ici.

panneau d'affichage de cinéma alternatifSoles negros fait partie de notre panneau d’affichage de films alternatifs pour février, à l’extérieur de Mexico.

Titixe et le cycle “Puebla, terre et identité”

Jusqu’au 6 mars, le projet Poblano Cinéma imminent présentera gratuitement un film différent de ce cycle, qui reflète diverses visions de la vie dans la campagne mexicaine. Le 20 février Ils projetteront Titixe, de Tania Hernández Velasco, où, après la mort de son grand-père paysan, les femmes d’une famille mexicaine cherchent à réaliser une dernière récolte de haricots. C’est un travail très personnel où le cinéaste explore poétiquement l’abandon de la campagne et à travers la terre cherche à guérir l’absence de son grand-père et à renouer avec le monde qu’il habitait. Il sera accompagné de la courte Escuela de todos, d’Iván Zamora.

Le cycle continuera avec Poètes paysans, un documentaire classique de Nicolás Echevarría sur un modeste cirque poblano (27 février), et les excellentes fictions récentes La tirisia, de Jorge Pérez Solano (5 mars), où deux femmes affrontent la maternité dans une réalité défavorable, et Cría puercos, d’Ehécatl García (6 mars), à propos d’une femme plus âgée qui adopte un cochon après la mort de son mari. Situé dans le complexe culturel El Carmen de Tehuacán, Puebla, Vous pouvez consulter les horaires et les activités à venir sur les réseaux Cine Inminente.

REMARQUE: Titixe sera également disponible en ligne, sur la plateforme FilminLatino, le 24 février, dans le cadre du Deuxième festival de films en langues autochtones.

panneau d'affichage de cinéma alternatifTitixe, de Tania Hernández Velasco, sur le panneau d’affichage du cinéma alternatif en février.

CINÉMA EN LIGNE

1. Panthères noires

Agnès Varda a filmé un court métrage pendant son séjour aux États-Unis, racontant la mobilisation des Black Panthers après l’arrestation d’un de leurs dirigeants. La lutte pour le pouvoir noir fait face à l’oppression raciale américaine et à la police qui la défend, tandis qu’elle filme des marches, des formations et des interviews de membres de la résistance. Bientôt, le poste de réalisateur est présent en révélant le poids politique des femmes dans le mouvement, l’indifférence majoritaire des blancs et la radicalité dans des gestes aussi quotidiens que la coiffure. Un documentaire qui capture l’esprit politique des années 60 et reste pertinent dans l’état social actuel.

Il peut être vu dans le cadre de Afrovisions, Le cycle en ligne d’Ambulante dédié aux trajectoires de la noirceur américaine, qui se terminera le 28 février. Avec des conférences, des longs métrages et des courts métrages, le programme sera retrouvé gratuitement sur Filminlatino, offrant un panneau d’affichage mettant également en lumière la cinéaste Madeline Anderson à travers deux de ses films les plus remarquables. Voir plus de détails ici.

panneau d'affichage de cinéma alternatifBlack Panthers, sur le panneau d’affichage du film alternatif en février.

AUTRES CYCLES

Amour et circonstances: Le cycle en ligne avec des films sur les relations amoureuses qu’apporte la Cinémathèque de l’UNAM se poursuivra les vendredis, samedis et dimanches qui restent en février, avec des films tels que Soleil déchaîné, ciel déchaîné (Dir. Julián Hernández), les Français Une réunion (Lisa Azuelos) et Filles en uniforme (Alfredo Crevenna), parmi plusieurs autres. Chacun sera gratuit pendant 24 heures et le panneau d’affichage est sur leur site Web.

La langue maternelle et nos racines. Également par l’UNAM Filmoteca, ce cycle commémoratif de la Journée internationale de la langue maternelle arrivera, avec des titres tels que Tote_Grandfather (Maria Sojob), Tecuani, homme jaguar (Isis Ahumada et Nelson Aldape) et Je rêve dans une autre langue (Ernesto Contreras). Au total, il y a 10 films que nous pouvons voir gratuitement à la fois sur le site Web de Filmoteca et sur FilminLatino, du 21 au 28 février. Entrez ici pour en savoir plus.

Tote Abuelo, sur le panneau d’affichage du film alternatif en février.

Expériences

Séminaire permanent CITACINE: Avec le soutien de l’UACM et de la FACINE Tijuana, le Centre de Recherche en Théorie et Analyse Cinématographique (CITACINE) réalisera son séminaire de recherche permanent en ligne, où huit intervenants aborderont différents problèmes théoriques de l’audiovisuel contemporain. Cela peut sembler très technique, mais la théorie du cinéma n’est pas réservée aux critiques, aux cinéastes et aux universitaires, c’est aussi un outil très utile pour nous, en tant que public, pour réfléchir et nourrir nos lectures des films que nous voyons.

Comment la violence nous approche-t-elle à travers les films? Comment le récit du cinéma est-il redéfini à partir des images d’Internet, du streaming et des séries? Ces sujets et bien d’autres feront partie d’une offre de présentations qui se déroulera de mars à juin en sessions gratuites via Zoom. Le séminaire débute le mercredi 3 mars à 19h30 avec la participation d’Aliber Escobar et le thème Comment concevoir une théorie «incarnée» parmi les images d’une œuvre cinématographique, qui prendra comme point de départ le cinéma de Christian Petzold. Pour le programme complet, vous pouvez vérifier leurs réseaux et il est nécessaire de s’inscrire par e-mail [email protected] avant la séance.

Appels

Bénévolat à DOQUMENTA: Le festival du film documentaire de Queretaro est dans les derniers jours de la réception bénévoles faire partie de votre équipe. Ils offrent l’opportunité de savoir de l’intérieur comment un festival de films fonctionne, un accès exclusif aux films et activités qui feront partie de sa programmation, des produits officiels et d’autres avantages, ainsi qu’une opportunité idéale si vous cherchez à réaliser votre service universitaire ou stages professionnels à distance, car pour la prévention, le volontariat se fera en ligne. La campagne se termine le 21 février et vous pouvez la consulter ici.

Cinéma et femme: Ce projet de diffusion de films a un appel ouvert pour les artistes audiovisuels de Veracruz qui souhaitent participer avec leurs courts métrages à une exposition locale avec une perspective de genre, qui se tiendra à Xalapa pendant 8M et sur le site web de Cinéma et femme au cours du mois de mars. Plus d’informations sur vos réseaux sociaux et par mail [email protected].

Industrie FICG. Le Festival international du film de Guadalajara a ouvert quatre appels à différents types de projets en développement qui souhaitent participer aux activités de l’industrie de sa prochaine édition, prévue en octobre. Si vous avez un long métrage documentaire en cours de montage, un projet de film en développement pour le Mexique ou l’Amérique latine ou une série en cours de production, vous pouvez participer à différentes activités dédiées à la concrétisation de nouveaux projets. Vérifiez les bases et supports qui seront accordés pour chaque cas dans ce lien.

panneau d’affichage de cinéma

mm
Daniel Aguilar Torres Cinema est avec moi depuis 1995. Mes rêves impossibles sont de faire un câlin à Agnés Varda et de boire du mezcal avec Herzog. Je ne sais pas si écrire est mon truc mais j’aime vraiment jouer au Scrabble et chanter faux, ainsi que les chiens.