Accueil Divertissement Cinéma Le Studio Ghibli pourrait utiliser plus d’animation CG dans ses futurs films

Le Studio Ghibli pourrait utiliser plus d’animation CG dans ses futurs films

Avant sa première à la télévision japonaise, le réalisateur Gorō Miyazaki (Cuentos de Terramar) propose plusieurs interviews à la presse locale sur son film Earwig et la sorcière (Āya à Majo), la première production entièrement réalisée en 3DCG par le Studio Ghibli. Le fils de Hayao Miyazaki estime que le studio n’a pas d’avenir meilleur s’il se consacre uniquement à imiter le travail de son père.

Au cours du nouveau millénaire, le Studio Ghibli est resté ferme comme l’un des derniers bastions de l’animation artisanale au Japon, résistant autant que possible aux tendances technologiques et esthétiques qui dominent le reste de l’industrie. Cependant, les grandes franchises et studios japonais entrent de plus en plus dans le domaine de l’animation 3DCG, qui prédomine dans les productions occidentales.

Dans une interview avec le portail Comic Natalie, Gorō Miyazaki a expliqué pourquoi il avait choisi le style d’animation 3DCG pour Earwig and the Witch.

«À certains égards, la technologie 3DCG n’a pas fait son chemin dans l’industrie cinématographique au Japon et cela m’a déçu. De plus, Studio Ghibli est nouveau dans ce domaine. Je pensais que je devais le faire », expliqua Gorō Miyazaki. «Le Studio Ghibli est un studio que Toshio Suzuki a aidé à fonder pour faire le travail de Hayao Miyazaki. Cependant, ces deux hommes ne continueront pas à tenir les rênes de Ghibli pour toujours, n’est-ce pas? Quand j’y ai pensé, je savais qu’il n’y avait pas d’avenir pour ce studio si nous ne faisions que des copies [del trabajo de Hayao Miyazaki], des copies bien faites, mais enfin des copies. C’est à ce moment-là que j’ai pensé à le faire en CG. “

Ce n’est pas la première fois que Gorō Miyazaki expérimente l’animation par ordinateur. Sa série Ronja, la fille du voleur (Sanzoku no Musume Rōnya) a été réalisée en CG, mais il a utilisé le cel shading pour donner l’impression que l’infographie était dessinée à la main. Ce projet a été coproduit entre Ghibli et Polygon Pictures, un studio spécialisé dans l’animation par ordinateur avec des projets comme la trilogie animée Godzilla et le film Human Lost.

Earwig and the Witch suit l’histoire d’une orpheline qui n’a aucune idée que sa mère avait des pouvoirs magiques. Sa vie prend un tournant lorsqu’une famille étrange l’adopte et qu’elle est forcée de vivre avec une sorcière égoïste. Le film est basé sur le roman du même nom de Diana Wynne Jones, une auteure britannique dont les œuvres avaient déjà été adaptées par Ghibli avec The Incredible Moving Castle.

Le troisième film de Gorō Miyazaki a présenté la participation de nombreux membres du personnel avec lesquels il a travaillé sur Poppy Hill (2011), y compris un scénario co-écrit par Keiko Niwa et Emi Gunji; dessins de personnages de Katsuya Kondō et musique composée par Satoshi Takebe. Yukinori Nakamura (Boro la chenille) a supervisé les travaux de 3DCG. Hayao Miyazaki est crédité de la planification du projet, qui comprend la production de Toshio Suzuki.

Studio Ghibli 3DCG

Earwig et la sorcière sera publié le prochain 30 décembre sur la chaîne japonaise NHK.

goro miyazaki studio ghibli

mm
Gustavo Pineda J’écris sur le cinéma, la télévision et l’anime au Cine PREMIERE