Accueil Divertissement People Coronavirus britannique en direct: les agences de voyage demandent des passeports vaccinaux...

Coronavirus britannique en direct: les agences de voyage demandent des passeports vaccinaux alors que le gouvernement annonce des visites à domicile de soins

Se tenir la main sur les visites à domicile pour être autorisées dans le cadre des plans d’assouplissement du verrouillage

Les résidents des foyers de soins seront à nouveau autorisés à tenir la main d’un être cher à partir du 8 mars dans le cadre de la feuille de route du gouvernement pour assouplir les restrictions relatives aux coronavirus.

Le visiteur désigné du résident sera autorisé à les voir à l’intérieur, mais devra passer un test d’écoulement latéral avant d’entrer et porter un équipement de protection individuelle (EPI).

Ils seront autorisés à tenir la main de leur ami ou de leur parent, mais il leur sera demandé de ne pas les serrer dans leurs bras ni les embrasser pour réduire le risque de propager Covid-19.

Les visites en plein air – ainsi que celles à l’intérieur des pods ou derrière des écrans – pourront se poursuivre, donnant aux résidents la chance de voir plus que le visiteur désigné.

Pendant ce temps, les familles et les amis semblent prêts à être autorisés à se rassembler dans les parcs et les jardins d’ici Pâques avec des règles assouplies pour permettre à deux ménages différents de se rencontrer à l’extérieur.

Le secrétaire à la Santé, Matt Hancock, s’est dit «heureux» qu’il serait bientôt possible pour les gens d’être «soigneusement et en toute sécurité réunis avec leurs proches qui vivent dans des maisons de soins».

Le gouvernement a atteint son objectif d’offrir à tous les résidents des foyers de soins – ainsi qu’au personnel des services sociaux et du NHS, à toutes les personnes âgées de plus de 70 ans et les plus cliniquement vulnérables – un vaccin d’ici le 15 février.

Les scientifiques estiment que les vaccins deviennent efficaces après trois semaines, ce qui signifie que d’ici le 8 mars, tous ceux qui ont accepté un vaccin devraient avoir un bon niveau de protection contre Covid-19.

Dans le cadre des assouplissements, The Sun a déclaré qu’il y avait également eu des discussions sur la réintroduction de la «règle de six», pour permettre aux personnes de différents ménages de se rencontrer à partir de Pâques.

Cependant, une source gouvernementale a qualifié les rapports de spéculation.

Les écoles devraient également rouvrir à tous les élèves à partir du 8 mars, plusieurs articles rapportant que les écoles primaires et secondaires reviendront dans un peu plus de trois semaines.

Cette décision intervient en dépit d’une coalition de syndicats d’enseignants et d’organismes professionnels avertissant qu’un retour complet de tous les élèves serait une ligne de conduite «imprudente».

Boris Johnson exposera lundi le projet de mesures d’assouplissement en Angleterre – dont les derniers détails seront convenus lors d’une réunion du comité «Covid O» dimanche.

Le premier ministre présidera ensuite une réunion de son cabinet lundi, avant d’annoncer les plans aux Communes plus tard dans l’après-midi.

Il devrait diriger une conférence de presse à Downing Street ce soir-là aux côtés du directeur médical anglais, le professeur Chris Whitty, et du conseiller scientifique Sir Patrick Vallance.

La relaxation intervient dans un contexte de données prometteuses suggérant que les infections à coronavirus diminuent à travers le Royaume-Uni.

Environ une personne sur 115 dans des ménages privés en Angleterre a eu Covid-19 entre le 6 et le 12 février, a déclaré l’Office for National Statistics (ONS), contre environ une personne sur 80 du 31 janvier au 6 février.

Pendant ce temps, au Pays de Galles, environ une personne sur 125 aurait eu Covid-19 entre le 6 et le 12 février, contre une sur 85 auparavant.

En Irlande du Nord, le chiffre est d’environ une personne sur 105, contre une personne sur 75, tandis qu’en Écosse, il est d’environ une personne sur 180, contre une personne sur 150.

Les données, qui ne couvrent pas les maisons de soins et les hôpitaux, sont basées sur des tests sur écouvillon effectués par des milliers de personnes, qu’elles présentent ou non des symptômes.

Ailleurs, une nouvelle analyse de l’Université d’Oxford publiée dans The Lancet a confirmé qu’une dose unique du vaccin AstraZeneca offre une protection de 76% contre Covid-19 à partir de 22 jours après la vaccination, et que cela n’avait pas diminué au bout de trois mois.

La politique britannique de laisser jusqu’à 12 semaines entre les doses a également abouti à une efficacité globale plus élevée, selon l’étude.