Accueil Divertissement People Facebook de retour à la table des négociations avec l’Australie après un...

Facebook de retour à la table des négociations avec l’Australie après un retour de bâton à l’interdiction

F

acebook a de nouveau «provisoirement plié» l’Australie après une réaction violente suite à sa décision de bloquer les sites Web d’information du pays.

Les politiciens australiens envisagent de forcer les entreprises numériques à conclure des accords payants avec des entreprises de médias avec un projet de loi qui pourrait créer un soi-disant code de négociation des médias d’information.

Le code créerait un panel d’arbitrage pour fixer un prix contraignant pour les informations dans les situations où Google et Facebook ne concluent pas d’accord avec les entreprises de médias dont ils sont liés au journalisme d’origine.

Scott Morrison a déclaré que Facebook s’était à nouveau “ lié ” à l’Australie

/ .

En réponse, Facebook a décidé d’interdire le partage ou la visualisation de publications via sa plateforme pour les utilisateurs en Australie.

Cependant, les actions du géant des médias sociaux ont déclenché un tollé international après avoir inclus des comptes gérés par des organismes gouvernementaux et des services de santé de l’État au milieu de la pandémie de coronavirus.

Simon Milner, cadre supérieur de Facebook pour l’Asie-Pacifique, a été contraint de présenter des excuses et le Premier ministre australien Scott Morrison a déclaré que la plateforme était maintenant de retour à la table des négociations.

M. Morrison a déclaré aux journalistes: «Mon travail consiste à présent à m’assurer que nous poursuivons ces discussions, à les mener à bien.

«La position du gouvernement australien est très claire, les gens sauraient le solide soutien apporté au niveau international à la position de l’Australie.

«Je suis heureux que Facebook ait décidé, semble-t-il, de nous rapprocher provisoirement de nous et de relancer ces discussions … pour garantir que les protections que nous voulons mettre en place pour garantir que nous ayons une société libre et démocratique soutenue par un média d’information ouvert peut continuer. »

En rapport

Facebook News, la nouvelle section du réseau social dédiée au contenu d’actualités personnalisé, lancée au Royaume-Uni le mois dernier, permettant aux utilisateurs de voir des actualités organisées par les principaux médias nationaux, locaux et de style de vie.

Facebook paie les éditeurs pour leur contenu, avec des contributions provenant de médias tels que Channel 4 News, Daily Mail Group, DC Thomson, Financial Times, Sky News et Telegraph Media Group.