Accueil Divertissement TV Le pape François demande à Biden de travailler pour la paix

Le pape François demande à Biden de travailler pour la paix

Vatican.- Le Pape François a approuvé ce jeudi, le décret qui reconnaît les «vertus héroïques», premier pas vers la béatification du médecin français Jérôme Lejeune, anti-avorteur bien connu qu’en 1959, il a découvert l’anomalie chromosomique qui cause le syndrome de Down.

Le généticien avait une bonne relation personnelle avec le Pape Jean-Paul II, qui en 1997, lors d’une visite pastorale en France, est venu prier sur sa tombe, situé dans le cimetière de la ville de Chalo-Saint-Mars, à cinquante kilomètres au sud de Paris.

Cela peut vous intéresser: Nous rendons grâce pour la vie: le Pape François, après avoir légalisé l’avortement en Argentine

Un scientifique pro-vie.

Anomalie chromosomique La “trisomie 21” découverte par Lejeune permet le diagnostic précoce du syndrome de Down, mais il a toujours rejeté l’option de l’avortement pour empêcher la naissance d’enfants touchés par ce problème.

«Le généticien était douloureusement conscient de la façon dont la science peut être une arme à double tranchant», explique la fondation qui porte son nom.

Le directeur de l’Institut de bioéthique de la Université Francisco de Vitoria et secrétaire académique de la Chaire de bioéthique de la Fondation Jeròme Lejeune, Elena Postigo, rappelez-vous qu’après sa découverte.

“Il a reçu tous les honneurs dans le monde de la science”, mais lorsqu’il a réalisé comment sa découverte pouvait être utilisée pour détecter et mettre fin aux enfants atteints de trisomie avec la dépénalisation de l’avortement thérapeutique en France en 1970 il éleva la voix pour l’empêcher et c’est alors que le monde de la science commença à le contourner.

Lejeune est alors devenu un caractère de référence pour le domaine pro-vie et catholique. «L’Église l’a appelé à faire partie de l’Académie pontificale pour les sciences.

Le pape Jean-Paul II et lui ils sont devenus des amis intimes, au point que le Saint-Père a même dit que Lejeune était la personne la plus intelligente qu’il ait jamais rencontrée.

C’est grâce à cette relation que Jean-Paul II a vu lla nécessité de créer une académie spécifiquement pour défendre la vie humaine, et a nommé Lejeune son premier président, peu avant sa mort en 1994rappelle le spécialiste de la bioéthique.

Le chemin de la sainteté comporte plusieurs étapes: le premier doit être déclaré vénérable serviteur de Dieu, le deuxième bienheureux et le troisième saint.

Le vénérable serviteur de Dieu est le titre donné à une personne décédée reconnue comme «ayant vécu les vertus de manière héroïque».

Pour qu’un vénérable soit béatifié il faut qu’un miracle se soit produit grâce à son intercession, et pour qu’il soit canonisé, c’est-à-dire élevé au rang de saint, un deuxième miracle est nécessaire travaillé “par intercession” après avoir été proclamé béni. Comme c’est le cas avec le scientifique français.

Un film sur sa vie et ses convictions.

Jérôme Lejeune, médecin et chercheur en génétique, acquiert Une renommée internationale grâce à la découverte de la trisomie 21, avec l’équipe du professeur Turpin, en 1958.

En 1969, tout en recevant le prix William Allen, la plus haute distinction dans le domaine de la génétique, à San Francisco, il prononça un discours en défense de la dignité humaine des embryons, qui provoque un véritable tremblement de terre dans l’environnement scientifique.

Depuis quelque temps, il était conscient que sa découverte il avait ouvert la porte à l’avortement d’embryons présentant des anomalies génétiques, et que s’il essayait d’éviter ce massacre, certains milieux scientifiques lui tourneraient le dos.

Témoignages de Paris à Indianapolis en un film émouvant qui interroge un homme de science et de convictions.

ARH