Dixon mène McLaughlin à la maison dans la performance dominante du Texas · .

Scott Dixon a dominé un troisième tour en grande partie processionnel de la saison IndyCar au Texas Motor Speedway et a pris la tête du championnat.

Le départ de la course a été avancé d’environ une demi-heure après que la pluie plus tôt dans la journée ait perturbé les procédures à la superspeedway. Malgré les inquiétudes suscitées par d’autres averses dans la région, la course 212 s’est déroulée comme prévu.

Cependant, la séance de qualification a dû être annulée, la course a donc commencé avec les pilotes dans l’ordre du championnat. Cela signifiait que le vainqueur de Barber, Alex Palou, menait le peloton jusqu’au drapeau vert, suivi de Will Power, Dixon et du vainqueur du week-end dernier, Colton Herta.

En moins de deux tours, le coéquipier de Palou, Dixon, était en tête. Il a pris Power au départ et a dépassé son compatriote Ganassi au début du troisième tour. A partir de là, il contrôlait les débats.

Ce n’est que dans les étapes finales de la course que la position de Dixon semblait sérieusement menacée. Avec 39 tours de course restants après la dernière période d’avertissement, les leaders étaient susceptibles de rattraper le trafic dans les derniers tours. Dixon a sagement reculé tôt pour s’assurer qu’il ne les rattrapait pas trop rapidement, mais au fur et à mesure que les tours s’écoulaient, les traînards apparaissaient et le conducteur à la deuxième place respirait dans son cou.

Dixon a franchi la ligne d’arrivée à seulement deux dixièmes de seconde devant son plus proche poursuivant, la recrue Scott McLaughlin, à son quatrième départ en IndyCar et sa première course ovale. Les deux Néo-Zélandais se sont ensuite embrassés dans les stands, le pilote Penske ayant travaillé son chemin à partir de la 15e place sur la grille pour chasser Dixon à la maison.

Pato O’Ward a effectué un deuxième arrêt au stand audacieusement précoce alors qu’il passait de la 11e à la troisième place. Le pilote McLaren SP a fait bon usage de sa nouvelle gomme après son arrêt aux stands au 113e tour pour remonter la commande et a profité du timing de la dernière période de prudence au 160e tour.

Après avoir pris la pole par défaut, Palou a glissé à la quatrième place au drapeau. Derrière lui se trouvaient Graham Rahal et Josef Newgarden, qui ont tous deux fait des passes lors du redémarrage final, avant que le pilote Penske ne perde sa place au profit de l’homme RLL.

Annonce | Devenez un supporter de . et passez sans publicité

Néanmoins, Newgarden a récupéré un bon résultat après avoir été envoyé au fond du peloton plus tôt dans la course. Il a déclenché la première période d’avertissement de la journée en faisant basculer un Sébastien Bourdais perplexe dans les barrières au 56e tour, ce qui lui a valu sa pénalité pour contact évitable.

Parti sixième, Jack Harvey est resté au bout du fil jusqu’au redémarrage final, lorsque Newgarden et Rahal ont percé ses défenses. Ce dernier a trouvé que ceux-ci étaient très robustes, et bien que le contrôle de la course ait statué que le mouvement ferme de Harvey dans la ligne droite du dos était légal, Rahal a juré qu’ils «auraient une discussion d’homme à homme à ce sujet» par la suite.

Alexander Rossi a pris la huitième place pour Andretti, suivi de Takuma Sato et Simon Pagenaud. Le premier arrêt au stand de Power a été chronométré de manière désastreuse – Bourdais s’est écrasé quelques instants plus tard – et il est tombé dans le peloton, prenant le drapeau 14e derrière Tony Kanaan (pour Jimmie Johnson sur les ovales), Ed Jones et Felix Rosenqvist. Pietro Fittipaldi est arrivé 15e dans la voiture que Romain Grosjean conduit sur route et sur route.

Les autres retraites de la soirée comprenaient James Hinchcliffe, qui a découvert à quel point la large ligne était sans prise quand il l’a sous-viré lorsque Felix Rosenqvist le dépassait. Hinchcliffe frappa durement le mur.

Herta n’avait pas non plus de chance. Courant bien dans le top 10 à 20 tours à faire, une panne de frein arrière droit l’a contraint à entrer dans les stands et a provoqué un incendie qui s’est rapidement éteint.

Si la météo continue de coopérer, lui et les 23 autres pilotes ne devraient pas avoir à attendre longtemps pour avoir une autre chance de marquer: la prochaine course sur la piste débutera dans 18 heures.

Résultat de la course

Résultat à suivre

Annonce | Devenez un supporter de . et passez sans publicité

IndyCarParcourir tous les articles IndyCar

Partagez cet article . avec votre réseau: