Doncic délègue au bon moment pour gagner et progresser

Les Mavericks ont battu les Wizards à domicile grâce à un jeu conçu pour Luka Doncic mais terminé par Dorian Finney-Smith et tenant la star rivale Bradley Beal en défense. Cette dernière assistance du Slovène était la vingtième, avec laquelle il a également battu son record dans un match NBA. Les 125-124 l’ont emporté et les Texans ajoutent leur troisième victoire consécutive et surpassent les Lakers au classement.

Et quelle bonne nouvelle pour les Mavericks à la fois. En l’absence de Kristaps Porzingis pour être prudent avec son genou, il semble que non seulement Carlisle mais les joueurs s’installent avec une rotation qui donne de plus en plus d’eux-mêmes. Doncic montre qu’il fait confiance à ses coéquipiers et c’est le récit de la dernière action en attaque, dans laquelle dans d’autres circonstances il aurait forcé davantage à la jouer lui-même. Tout est joli. Les Wizards, pour leur part, ont montré un peu de fatigue, surtout dans un dernier quart-temps où ils ne savaient pas gérer l’avantage qu’ils avaient, lorsqu’ils disputaient leur deuxième match en deux nuits consécutives.

Les Mavericks ont un avenir prometteur devant eux. S’ils maintiennent le niveau, bien sûr. Dans sa conférence, les faux pas sont de peu d’utilité. Avec cette séquence et la dernière victoire, ajoutée à la défaite des Lakers au retour de LeBron James, le classement prend un petit tournant. Les deux équipes sont à égalité 36-27, maintenant avec Dallas devant, et Portland ne hantant qu’une seule victoire sur les deux.