in

Doncic, en playoffs: attendez Jokic et Campazzo ou Kawhi et George

Les Mavericks sont déjà en séries éliminatoires. C’était presque terminé, mais il fallait franchir la dernière étape. Et ils l’ont donné, contre les Raptors (114-110). Avec une souffrance finale (inutile) et dans un match plutôt laid, mais ils l’ont donné. Contre certains Raptors sans Siakam, VanVleet, Lowry, Anunoby et compagnie, avec sept joueurs sur le terrain, et emmenés par Malachi Flynn (26 points, 6 rebonds, 5 passes), numéro 29 du dernier repêchage, et Jalen Harris (31 points , 4 passes), numéro 59. Une équipe qui (27-44 en l’absence d’un dernier match) Il a déjà scellé sa première absence en séries éliminatoires depuis 2013. et qu’il fait définitivement face à la transition de l’équipe qui a atteint la gloire en 2019. Le temps passe vite en NBA.

Mais les Mavs, à leur truc, ils ont ajouté la victoire dont ils avaient besoin et ont assuré les séries éliminatoires. Ils l’ont fait en descente, mais la route n’a pas été facile. Le COVID les a croqués en début de saison et ils ont atteint un terrible 9-14, ils n’ont été positifs que le 2 mars (17-16) et pendant des semaines il a semblé que le jeu serait inévitable. Ils l’ont évité grâce au fléau des malheurs des Lakers et à leur fantastique 12-3 lors des 15 derniers matchs. Ils sont maintenant 42-29, après un match qui a compliqué à la fin et dans lequel Luka Doncic a ajouté son onzième triple-double de la saison et le numéro 36 de sa carrière: 20 points, 10 rebonds, 11 passes décisives avec un 1/8 de po 3s identiques à celui d’un Tim Hardaway Jr glacé cette fois (7 points, 1/11 au total en coups). Mieux étaient Porzingis (21 + 10), Finney-Smith (17 points, 4 triples) et un Jalen Brunson (19 + 5 + 4) qui semblait incapable d’échouer le premier mais qui s’est terminé par une peur du genou qui pourrait gâcher une nuit tranquille à ceux-là. de Rick Carlisle.

Et maintenant quoi? Les Mavs doivent affronter les Timberwolves dimanche. Ce serait peut-être mieux pour eux, pratiquement, une défaite, mais il y a trop de récits en l’air. C’est sûr: Ils seront cinquième ou sixième à leurs deuxièmes éliminatoires consécutifs après une absence de trois ans, le deuxième en trois ans pour Luka Doncic. Son rival est déjà réduit à deux seules options: Denver Nuggets ou Los Angeles Clippers, que les troisième et quatrième positions seront distribuées. Il y a la danse des chaises entre tous, avec un œil sur le rival du premier tour … et dans le panorama le plus large, un parcours complet à travers l’Ouest où tout le monde regarde de travers certains Lakers qui ont tout bouleversé à l’arrivée. de si loin derrière.

Doncic et ses Mavs, s’il en est, auront un gros premier tour. Si ce sont les Nuggets, ce sera un duel contre Nikola Jokic… et un Doncic-Campazzo, face à face dans la direction. S’ils sont les Clippers, ce sera la revanche de la saison dernière, lorsque les Californiens battent les Mavs (4-2) au premier tour, alourdis par les problèmes physiques de Porzingis et d’un Doncic qui, avec une cheville gravement blessée, a joué une série épique: 31 points, 9,8 rebonds et 8,7 passes décisives. Maintenant, il retourne sur la grande scène. Il ne sera en aucun cas un favori, mais il aura la possibilité de participer au deuxième tour pour la première fois. C’est votre prochain défi, le nouvel horizon. Au minimum…

Heure de début du Royaume-Uni, classement, groupes de premier tour et comment regarder les stars regarder la gloire de Wanamaker sur l’île de Kiawah

Le livre de Josh Hawley fait ses débuts en tant que best-seller malgré les tentatives d’annulation ⋆ .