Dream Theater tease le clip de « Invisible Monster »

Titans de la musique progressive THÉÂTRE DU RÊVE ont publié un teaser pour leur « Monstre invisible » vidéo. Le clip complet fera ses débuts en ligne le mercredi 22 septembre. Le morceau est tiré de THÉÂTRE DU RÊVEle 15e album studio de , « Une vue du haut du monde », qui est dû le 22 octobre.

« Une vue du haut du monde » est THÉÂTRE DU RÊVE à son meilleur niveau musical, il développe le son qu’ils ont aidé à créer tout en conservant les éléments qui leur ont valu des fans dévoués du monde entier. L’album de sept chansons marque également le deuxième album studio avec Musique InsideOut/Sony Musique. L’œuvre a été créée par un collaborateur de longue date de la couverture Hugh Symé (SE RUER, IRON MAIDEN, PIERRE AURE). « Une vue du haut du monde » a été produit par le guitariste Jean Petrucci, conçu et production supplémentaire par James « Jimmy T » Meslin et mixé/masterisé par Andy Sneap.

THÉÂTRE DU RÊVE – composé de James LaBrie, Jean Petrucci, Jordan Rudess, John Myung et Mike Mangini – était au milieu d’une tournée mondiale à guichets fermés à l’appui de leur dernière sortie « La distance dans le temps » et le 20e anniversaire de « Scènes d’un souvenir » quand une pandémie mondiale a mis le monde à l’arrêt. Les musiciens se sont retrouvés chez eux, avec LaBrie au Canada et le reste du groupe aux États-Unis. Comme le destin l’aurait voulu, ils venaient de terminer la construction du DTHQ (Dream Theatre Headquarters) – une combinaison de studio d’enregistrement en direct, d’un espace de répétition, d’une salle de contrôle, d’un stockage d’équipement et d’une ruche créative. Avec LaBrie au Canada, il a d’abord écrit avec le groupe via Zoom sur un moniteur de la DTHQ. En mars 2021, il s’est envolé pour New York, a été mis en quarantaine et a enregistré sa voix face à face avec Petrucci. L’album a finalement enfilé des crochets maigres et sans compromis avec une compétence technique éprouvée.

« Nous adorons simplement jouer de nos instruments », a observé Petrucci. « Cela ne disparaît jamais. J’aime être créatif, écrire et exercer cette partie de mon esprit. Nous pouvons le faire depuis longtemps et nous ne le prenons pas pour acquis. Chaque fois que nous nous réunissons, nous savons que nous ne pouvons pas nous décevoir ou décevoir nos fans, alors nous parvenons à faire encore plus d’efforts. »

« Nous abordons chaque album comme si c’était notre premier », a ajouté LaBrie. « Ça a été une si belle course, mais nous n’allons pas nous arrêter. »

« Une vue du haut du monde » liste des pistes :

01. L’extraterrestre (9:32)

02. Répondre à l’appel (7:35)

03. Monstre invisible (6:31)

04. Géant endormi (10:05)

05. Temps transcendant (6:25)

06. Réveillez le maître (9:47)

07. Une vue du sommet du monde (20:24)

En parlant de la façon dont le titre de l’album est né, Petrucci a déclaré: « Honnêtement, titrer des disques est une chose amusante parce que parfois ça vient très vite – parfois ça vient même avant – et parfois c’est vraiment difficile d’essayer de trouver, ‘ Quel est le titre qui va refléter le sujet de cet album ? ‘ Celui-ci, c’était difficile. Il n’y avait rien qui me venait vraiment à l’esprit. Les choses qui étaient… Je ne sais pas. C’est difficile d’être original. Les choses que vous avez utilisées ou qui n’ont tout simplement pas fonctionné.

« Je me souviens des discussions que nous avions [were] que la musique était vraiment puissante ; il faisait sombre, mais c’était aussi positif ; il y a beaucoup d’énergie; il y a beaucoup d’esprit », a-t-il poursuivi. « Alors, qu’est-ce qui résumerait cela? Finalement, l’une des chansons de l’album est l’épopée « Une vue du sommet du monde », la chanson titre. J’avais une liste de dizaines et de dizaines et de dizaines et de dizaines [of titles]… Et puis un jour, j’ai juste vu ça, et je me suis dit : ‘Tu sais quoi ? C’est assez foutu THÉÂTRE DU RÊVE-y comme titre.’

« Comme tout ce que nous faisons, je le pose à tout le monde et je dis : ‘Qu’en pensez-vous les gars ?' » John ajoutée. « Je pense que le moment où vous savez que c’est le titre, ou que c’est la décision, quelle qu’elle soit, c’est quand tout le monde revient en quelque sorte, comme ‘Oui. C’est trop cool.’ Je me souviens que tout le monde disait : « C’est un titre tellement positif. C’est cool. J’adore. Bravo.  » Blah blah blah. Et tu sais. Alors tu te dis : ‘D’accord, cool.' »

Share