Durée de vie supplémentaire pour l’Ukraine contre la Suède rocheuse

28/06/2021 à 21:05 CEST

.

L’Ukraine, pire meilleur troisième de la phase de poules, va profiter d’une vie supplémentaire dont elle tentera de profiter face à l’une des équipes les plus rocailleuses de l’Eurocup, La Suède, qui disputera un tour, les quarts de finale, qu’elle n’a plus atteints depuis 2004.

Andriy Shevchenko, sélectionneur de l’Ukraine, aura une chance de plus de ne pas perdre de crédit. Avec deux défaites en phase de groupes et une seule victoire contre la Macédoine du Nord, il a atteint les huitièmes de finale pour les joutes entouré de critiques pour le mauvais jeu de son équipe.

Après avoir perdu 0-1 contre l’Autriche, les joueurs ukrainiens accumulent plusieurs jours en chantant le « mea culpa », en s’excusant et en parlant de complot offrir une autre image à celui du dernier affrontement qui s’est disputé dans l’Eurocopa.

Andriy Yarmolenko s’est dit d’accord avec certaines critiques, le gardien Andrii Pyatov a déclaré qu’ils devraient profiter de l’occasion pour jouer les huitièmes de finale afin que la presse ne « détruise » pas l’Ukraine et Anatoliy Trubin a reconnu que l’Ukraine avait joué « un mauvais match » contre l’Autriche.

Conjuré pour affronter la Suède, et après plus d’une conversation dans les vestiaires pour rechercher des erreurs, les hommes de Shevchenko semblent prêts à frapper la table pour entrer dans l’histoire.

Bien qu’ils aient atteint les huitièmes de finale pour la première fois (Ils n’ont pas passé la première phase en Pologne et Ukraine 2012 et en France 2016, leurs deux seules participations)Ils l’ont fait pratiquement par la porte arrière et rebondissent. Ainsi, obtenir un billet pour les quarts de finale laisserait l’Ukraine dans une situation différente.

Shevchenko affrontera le duel sans pénalité mais avec quelques défaites. Denys Popov ne pourra pas jouer, qui samedi dernier a dû quitter la concentration en raison d’une blessure au mollet qui l’obligera à manquer le Championnat d’Europe. De plus, il est douteux qu’Olksandr Zubkov souffre d’un allongement du soléaire, tandis que Roman Yaremchuk semble arriver à temps après avoir surmonté quelques malaises musculaires.

Le onze ukrainien sera similaire à celui des trois premiers matchs, avec une place en jeu, celle de milieu de terrain, pour laquelle se battent Taras Stepanenko et Serhiy Sydorchuk. Ci-dessus, le trio Yarmolenko-Yaremchuk-Malinovskyi cela semble inamovible et ils seront la principale arme de l’Ukraine pour regagner de la crédibilité.

Devant, La Suède connaît des jours plus placides marqués par l’euphorie après avoir terminé une première phase solide qui a culminé à la première place du groupe E dans lequel l’Espagne a été encadrée. Avec des victoires contre la Pologne (3-2) et la Slovaquie (1-0) et un match nul et vierge contre l’équipe de Luis Enrique, il a obtenu le droit de disputer les huitièmes de finale.

Maintenant, il a le défi d’atteindre les quarts pour la troisième fois de son histoire. Dans le Championnat d’Europe qu’ils ont organisé en 1992, ils ont atteint les demi-finales et au Portugal en 2004, ils ont calé en quart de finale. Depuis lors, il est toujours tombé dans la première phase.

L’équipe de Janne Andersson est l’une des plus rocheuses de la compétition grâce à un système défensif solide complété par une liste de joueurs très dangereux qui n’ont pas déçu le Championnat d’Europe.

Surtout deux : Emil Forsberg et Alexsander Isak. Le premier a explosé dans la compétition et cumule trois buts à égalité avec des noms comme Lukaku, Lewandowski ou Wijnaldum. Le joueur de Leipzig n’a pas déçu et est devenu l’un des meilleurs atouts de la Suède pour se qualifier pour les quarts de finale.

Et le second, bien qu’il n’ait pas encore marqué, a réalisé de très belles performances qui ont été applaudies. Avec beaucoup de faim pour un but, Isak peut être déchaîné à tout moment et, contre l’Ukraine, ce serait le plus opportun.Avec Isak, Dejan Kulusevski pourrait jouer, qui est déjà prêt à endurer 90 minutes après avoir été testé positif au coronavirus au début de l’Eurocup et disputé son premier match contre la Pologne en troisième de la phase de groupes. Ce pourrait être la nouveauté d’un onze qui sera pratiquement le même que celui qui a montré sa solvabilité lors de ses trois premières rencontres.

Compositions probables :

Suède: Olsen ; Lustig, Lindelöf, Danielson, Augustinsson ; Larsson, Olsson, Ekdal, Forsberg ; Kulusevski et Isak.

Ukraine: Buschchan ; Karavaev, Zabarnyi, Matvienko, Mykolenko; Shaparenko, Sydorchuk, Zinchenko ; Yarmolenko, Malinovskyi et Yaremchuk.

Arbitre: Daniele Orsato (Italie).

Stade: Hampden Park (Glasgow).

Heure: 21h00.

Share