Écoutez la version en direct d’Art Blakey d’une nuit en Tunisie

Blue Note Records a partagé Art Blakey et les messagers du jazz’ version live de « A Night In Tunisia », de leur prochaine sortie d’archives, First Flight To Tokyo: The Lost 1961 Recordings. Vous pouvez écouter le morceau ci-dessous.

Le 10 décembre, Blue Note sortira First Flight to Tokyo : un enregistrement live passionnant et inédit de Blakey et de son groupe capturés au Hibiya Public Hall à Tokyo le 14 janvier 1961 lors de la toute première tournée du groupe au Japon.

Les Jazz Messengers ont été parmi les premiers groupes de jazz moderne à faire une tournée dans le pays, et le public japonais en adoration a été captivé par l’une des meilleures formations de tous les temps du groupe mettant en vedette le batteur légendaire avec Lee Morgan à la trompette, Wayne Shorter au saxophone ténor, Bobby Timmons au piano et Jymie Merritt à la basse. Le concert comportait des performances en flèche de grands classiques du jazz, dont « A Night In Tunisia » de Dizzy Gillespie. celui de Charlie Parker « Now’s the Time », « Round About Midnight » de Thelonious Monk et des succès de Jazz Messenger, notamment « Blues March », « Dat Dere » et « Moanin’ ».

First Flight to Tokyo a été coproduit par Zev Feldman et David Weiss et sortira en éditions deluxe 2-LP vinyle et 2-CD, tous deux accompagnés de livrets élaborés contenant des photos rares des photographes japonais Shunji Okura et Hozumi Nakadaira ; un essai historique du célèbre critique de jazz Bob Blumenthal ; ainsi que de nouvelles entrevues avec Wayne Shorter en conversation avec le président de Blue Note Don Was, les célèbres saxophonistes Lou Donaldson et Donald Harrison et plus encore.

« Les performances ont été capturées à la fin d’une tournée qui a eu lieu après que Blakey a été couronné dans un sondage d’un magazine japonais comme le musicien américain que les fans de jazz du pays étaient le plus désireux de découvrir en personne », écrit Blumenthal dans les notes de pochette. « Au cours des deux premières semaines de janvier 1961, les Messagers se sont produits dans plusieurs grandes villes japonaises et ont été reçus comme des héros artistiques partout où ils sont apparus.

« Cette effusion du public japonais, ainsi que les décors de concert et de diffusion dans lesquels le groupe a été présenté, étaient loin des conditions de traitement et de travail courantes aux États-Unis et ont eu un grand impact sur Blakey, qui a répondu avec une vive appréciation de son nouveau rôle de représentant international de sa forme d’art. Si le Blakey/[Horace] Le partenariat Silver avait établi le style Jazz Messengers, et la tournée [Benny] L’édition de Golson entreprise à la fin de 1958 a présenté le groupe au public européen, puis cette première visite au Japon a fait des Messengers un phénomène mondial et a cimenté ce qui s’avérerait être sa base de fans la plus fidèle.

Précommandez First Flight To Tokyo: The Lost 1961 Recordings.

Share