Eiza González éblouit dans une imposante robe rouge – Las Noticias de Chihuahua – Entrelíneas

Le MET Gala de cette année est une soirée bien méritée pour Eiza González. Parler de son parcours professionnel, c’est raconter une histoire de persévérance et de réussite. Cela est démontré depuis le jour où il a quitté son pays pour partir à la conquête d’Hollywood : le lieu où les stars de différentes époques du cinéma, de la mode et de la musique se sont fait remarquer à l’international.

Cet après-midi, la présence de l’actrice mexicaine au MET Gala 2021, se traduit par l’aboutissement des moments stellaires qui l’ont amenée à être le centre d’attention sous les projecteurs. Bien qu’Eiza ait déjà eu une certaine reconnaissance dès ses premiers projets, ses débuts en tant que protagoniste dans « Baby Driver », le film qui lui a ouvert la voie en tant qu’hôte des Oscars, a été l’un des jalons de son parcours d’actrice. Ce jour-là en 2017, les gros titres se sont concentrés sur le talent de la femme latine qui portait une robe jaune saisissante, signée Ralph Lauren. Les chapitres suivants de sa vie sont l’histoire inévitable d’une carrière en plein essor.

Récemment, le visage de l’actrice mexicaine, Eiza González est apparue au nom d’entreprises reconnues dans l’industrie. Louis Vuitton a été la première marque à recruter la silhouette d’une femme mexicaine, plaçant l’actrice au premier plan de ses campagnes. Et maintenant aussi Bulgari, la marque de haute joaillerie italienne avec laquelle elle se positionne comme le premier ambassadeur latin. Bien sûr, ces réalisations importantes ne sous-estiment pas les nouveaux projets de films de l’actrice choisie pour bientôt jouer dans le biopic de María Felix, en plus de faire partie du casting de « Wolf Country » et « Ambulance », aux côtés de Jake Gyllenhaal.

Et c’est que non seulement agir a été le talent qui a ébloui son public. Son style se démarque également, et avec lui, les créateurs qui l’ont habillée dans ses apparitions réputées sur le tapis rouge. La première fois qu’Eiza est montée dans les escaliers du MET, c’était en 2018, lors du thème « Corps célestes : mode et imagination catholique », l’actrice portait une robe qui ressemblait à la construction d’un habit de nonne signé par Prabal Gurung. L’année suivante, l’emploi du temps chargé de l’actrice a empêché sa présence. Puis, en 2020, est arrivée la triste nouvelle de l’annulation du grand événement pour des raisons liées à la pandémie. Pourtant, après une année assez atypique, il était enfin temps de revoir Eiza González pour la deuxième fois au MET Gala 2021 !

Après avoir été témoin des robes de gala stellaires de Billie Eilish et Amanda Gorman, Eiza González est présente au MET Gala 2021 avec un design conçu par Versace et Bulgari Jewels, et dans une conversation chromatique qui tourne autour de l’élan et de la vigueur de la toute nouvelle couleur rouge .

Le deuxième gala de l’actrice mexicaine scelle un style à la nuance élégante et avec un certain clin d’œil à l’audace, dans un concept près du corps avec une large ouverture qui s’anime grâce aux sandales minimalistes assorties et à sa coiffure coiffée quelques centimètres au dessus. les épaules. Sans aucun doute, Eiza González continue de marquer l’histoire, renforçant la fusion des cultures américaine et mexicaine et conquérant les « Oscars de la mode » avec style.

Source : Vogue

Share